Témoignage de Geneviève

Voici un témoignage poignant d'une personne sous lévothyrox NF qui a vu sa santé se dégrader lamentablement, encore un "effet nocebo" sûrement. Elle a souffert de longs mois avec ses multiples pathologies, face à des médecins dans le déni et le mépris pour la plupart. Elle a dû, en désespoir de cause, chercher de l'aide sur les forums thyroïde facebook et aller acheter son Eutyrox en Espagne.

"Grande cardiaque, diabétique et asthmatique, j'ai pris la NF le 4 aout 2017 et le 7 j'ai eu des malaises que je n'avais jamais eus auparavant. Le 9, j'ai eu un étourdissement plus important, j'en suis tombée et j'ai été bien blessée à mon genou. J'étais en vacances avec mes enfants, ils me disaient : "mais tu perds la tête". Oui, j'avais des pertes de mémoire, la vue trouble, des maux de tête, des étourdissements, nausées, douleurs atroces aux hanches et des crampes à en pleurer, une très grande fatigue, je me suis demandé ce que j'avais, et le coeur qui battait la chamade, par moments.

J'ai pensé à mon cœur, suis allée voir mon docteur le 10, car nous étions rentrés à la maison. Il m'a dit "c'est la chaleur", et il m'a donné un traitement pour mon genou, c'est tout. l'après midi du 10 nous avons pris la route pour aller chez ma sœur à Sérignan et en une semaine, j'ai vu deux docteurs différents car je n'étais pas bien. J'avais beau dire mes malaises mais pas un ne m'a dit quoi que ce soit. Il a fallu que j'aille chez mon amie à Castelsarrasin et elle m'a dit "tu n'es pas bien", elle m'a emmenée chez un docteur à côté de chez elle.

Je lui explique à lui aussi, il ne dit rien, juste "vous ferez une tsh", j'ai dit "oui, mais pas avant 8 jours car j'ai des prises de sang aussi à faire pour le coeur", il m'a dit "vous avez le temps". 8 jours après j'ai fait mes prises de sang, plus la tsh et mon amie avait pris RV pour moi chez son docteur. J'ai pris au labo mes prises de sang et je suis allée chez le 5 eme docteur en 3 semaines. Là, il me dit "vous avez quoi" ? Je lui dis "j'en sais rien" et me voilà à pleurer. Je lui dis "chaque jour c'est comme cela, nausées, vertiges, maux de tête, crampes", il me dit "Stop", je le regarde toujours en pleurs et il me dit "vous prenez la NF de levothyrox ?", je lui dis "non" car je savais pas et il insiste et je dis toujours "non" et là il dit "votre boite a changé de couleur ?" Je dis "oui, je l'ai commencée le 4 aout" et là nous étions le 23 ou 24. Il me dit "vous êtes la 3 eme personne depuis aujourd'hui qui ne va pas bien avec ce médicament". Il m'a dit "je suis bien ennuyé  car avec votre état cardiaque, je vais vous baisser de 75". Je suis passée à 50, et il a regardé mes prises de sang, j'étais à 0,21. Il m'a dit "il faut signer les pétitions sur internet cela passe partout, même à la télé", mais nous en vacances pas de tél ni ordi.  Il a dit "il faut rentrer chez vous et voir votre docteur ou endocrinologue".

Quand nous sommes revenus chez mon amie, j'ai tél à mon endocrinologue, elle a dit "ce n'est pas vrai ,vos malaises viennent de votre coeur". Mais j'ai dit "ce n'est pas possible". Elle n'a pas été gentille et a raccroché. Je suis rentrée à Angers et j'ai pris RV avec mon docteur, et là, même problème, personne pour me croire, sauf ce médecin de Castelsarrasin. J'ai commencé à regarder Facebook et là j'ai vu que d'autres avaient les mêmes problèmes que moi. Je me suis inscrite pour que l'on m'aide ,mais je n'ai eu personne, si ,une dame qui est infirmière devait m'aider mais plus de nouvelles. Il y a peu de temps j'ai tél à l'avocat de Toulouse qui m'a donné son adresse mail et m'a dit "envoyez moi votre adresse mail, nom, prénom, ville, et je vous envoie un dossier". Je l'ai fait aussitôt et depuis pas de nouvelles ni réponse et personne pour me comprendre.

Le 15 septembre j'ai été en ambulatoire à Nantes pour le cœur. Le cardiologue m'a prise pour une folle quand je lui ai dit tous mes maux dus au lévothyrox NF, et le lendemain mon mari n'en pouvait plus de me voir dans cet état, il a pris 2 jours et dès le 16 sept à midi, malgré ma grande fatigue, il m'a dit "nous partons en Espagne". Nous sommes arrivés en Espagne le 17 au matin et dès 9 h nous sommes allés dans une pharmacie, avons expliqué mon cas, le pharmacien m'a donné 2 boites. Nous sommes allés dans une 2 eme pharmacie et la j'ai craqué, la vendeuse m'a prise dans ses bras et m'a donné 2 boites aussi.  Mon mari a pris une photo et nous sommes repartis pour arriver à Angers à 23h le 17. J'étais exténuée, je pleurais car j'avais mal partout.

 Depuis le 17 sept je prends eutyrox et je me bats pour en avoir encore. Une amie sur Facebook m'a aidée à noël, vraiment très gentille, c'est mon amie maintenant.  Là, depuis le 7 août j'ai eu aussi des boutons qui me sont venus sur les bras et depuis j'en ai de plus en plus et cela me gratte au sang. J'ai eu toutes les crèmes et rien n'y fait et la fatigue est revenue et les douleurs musculaires et crampes aussi. Je n'en peux plus, désolée de vous avoir écrit tout cela, mais je vide mon sac de souffrances. J'ai 68 ans et demi, excusez-moi, mais cela m'a fait du bien, peut-être que vous comprendrez ou non, bonne soirée les papillons."

Geneviève P.

 

 

 

 

 

 

 

 

profile_mask2.png

 

 


 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.