tempête dans un verre d'eau ?

L'oppression est toujours taboue, on la subit dans des affres de sainte nitouche martyrisée, qui plaisent tant au TYRAN

Céder au chantage est un acte très grave : on vend son âme au diable, et en se soumettant par la force on emmagasine celle ci en violence contenue qui ne fera qu'exploser, mais plus tard.

En attendant la terre continue de tourner

On peut rêver, avec ses belles oeillères, et s'illusionner du monde parfait, si parfait qu'on en oublierai presque que nous ne sommes que de PASS- âge, sur CETTE PLANÈTE.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.