Elie CARASSO
Abonné·e de Mediapart

13 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 mai 2020

OCI, URSS, INTERDICTION DE TOUT DEBAT INTERNE !

Le ver était dans le fruit dés la naissance. L'OCI AJS n'a jamais permis le moindre débat sur les fondements du trotskysme, transformant les militants en ouvriers aliénés de la production du " parti-usine" aux ordres des bureaucrates de l appareil, eux mêmes soumis à la terreur du chef. Exclusions en séries suicidaires ou délibérées.

Elie CARASSO
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

17/05/2020 17:01

l'URSS, le capitalisme d'Etat, le diagnostic de Trotsky, la restauration du capitalisme.... et l'interdiction de tout débat démocratique

                                                                                              dans l'OCI AJS.

 Réponse à Bruno Slama - fil de discussion du texte de Charles Berg.

Cher Bruno,

Si tu t'étais permis le dixième des hérésies politiques proférées ici, dans l'OCI ou l'AJS, tu aurais fini non seulement exclu, mais lynché, comme tant d'autres !

Ce n'est pas ton ami Charles qui t'aurait porté secours !

Trotsky a caractérisé l 'URSS de Staline comme un Etat ouvrier dégénéré qui rendait nécessaire une " révolution politique" par différence avec la révolution sociale.

Déjà dans l'orga américaine, des camarades ont critiqué sa position, en défendant la thèse du capitalisme d'Etat. Il a toujours combattu cette idée.

Assassiné par le piolet de Ramon Mercader, en août 1940, ( lire le grand roman " L'homme qui aimait les chiens" de l'auteur cubain dont le nom m'échappe à l'instant), il n'a pu poursuivre ses analyses.

Ses successeurs, après guerre, face à un Staline toujours en place et triomphant, ont éclaté en diverses tendances.

Natalia Sedova, la femme et la fidèle compagne de lutte de Trotsky, mère de ses enfants, a conclu avec " l'ultra gauche" que l'URSS était devenu un obstacle absolu à toute révolution prolétarienne et que la thèse de l Etat ouvrier dégénéré était dépassée. Elle a quitté les rangs clairsemés de la IVe internationale. Elle a vécu et est morte à Paris.

Inutile de te dire que l'OCI - AJS n'a jamais soufflé mot de ces faits et de ces débats, les interdisant à tout jamais !

S'agissait-il d'un capitalisme d'Etat ? Ce qui est certain, en tout cas , c'est que le régime s'est effondré de lui-même, pris dans ses contradictions insurmontables, à un moment où personne n'y croyait plus ! Et le capitalisme pur jus y a été restauré! Donc ce régime était bien transitoire et le diagnostic de Trotsky : OU Révolution politique OU restauration du capitalisme, s'est révélé juste !

Aucune tendance n'a pu se constituer dans l'OCI malgré le droit de tendance écrit dans les statuts. Tout se régler par la terreur du clan Lambert ! Qui a exclu absolument tout le monde au fil des années y compris le bras droit de Lambert dans la Terreur, Stéphane Just !

La dégénérescence était présente depuis le début ! Mais les éléments jeunes ont apporté non la liberté , non la démocratie ouvrière, mais une réelle croissance du groupe vers une Orga. Lambert avait déjà exclu Michel Lequenne et Bleibtreu dans le PCI, après qu'ils eurent fait la peau à Michel Raptis, dit Pablo ( il voulait entrer dans les PC et s'y terrer).

En réalité , Lambert, depuis le départ, était en cheville avec André Bergeron, le tout puissant secrétaire de Force Ouvrière, et FO pour se construire contre la CGT, bénéficiait des fonds de la CIA via son officier John IRVING, chargé d'aider à la construction de FO en France. Lambert, qui a profité de cette alliance, ne pouvait ignorer la provenance des fonds. Il y a là un lien trouble avec l’impérialisme US.

La CGT n'était pas l'arme de Staline en France. Elle avait son histoire propre et les staliniens ont pris sur elle un contrôle absolu. Il ne convient pas de confondre les sections syndicales CGT et les apparatchiks formés à Moscou , du PCF, à l'école centrale des cadres staliniens.

Jamais l'OCI AJS n'a permis le moindre débat sur les problèmes de fond que posait l'URSS. Au contraire, elle a supprimé toute pensée en dehors du BA BA léniniste, pour transformer les militants en ouvriers de l'usine-parti avec ses " objectifs-résultats" : Combien t'as vendu d IO ? Combien t'as ramassé de fric de soutien ? Point.

Le ver était donc dans le fruit dès la naissance

et Lambert Berg Just n'étaient que des bureaucrates de type stalinien, excluant tous ceux qui pouvaient ouvrir un débat. Mais ces bureaucrates de type stalinien parlaient de trotskysme les jours de fête pour justifier leur pouvoir sans limites. En fait, ils étaient chevillés à FO qui finançait leurs permanents et FO était financée dés l'origine par la CIA.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal — Genre
À l’École polytechnique de Montréal, un « attentat antiféministe »
Le 6 décembre 1989, un homme armé d’une carabine semi-automatique entre dans les locaux de l’École polytechnique de Montréal et tue 14 étudiantes. Considéré comme le premier meurtre antiféministe de masse, « Poly » a bouleversé les Québécois et les Québécoises, et marqué un tournant dans l’histoire du pays.
par Aurélie Lanctôt (La Déferlante)
Journal — Éducation
Suicide de Dinah, 14 ans : « On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Journal
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo