H.L.M: vente forcée illégale d'Orange en accord avec la ville de Paris

Actuellement, dans un H.L.M neuf, de la ville de Paris, nous sommes 28 locataires contraints de s'abonner à l'Opérateur ORANGE pour obtenir internet afin de travailler ou de trouver un travail bref, de se connecter au monde pour garder un lien social comme si savent bien le dire nos hauts gradés et qui se disent lutter contre le chômage.

Pourquoi la note est-elle toujours aussi salée pour les pauvres même en HLM ?

J'aurais voulu éviter d'écrire ce coup de gueule mais après de nombreuses discussions auprés des personnes concernées (institutions publiques et privées, élus, etc ...), je me vois obliger de dénoncer un systéme qui me répugne... 

Actuellement, dans un H.L.M neuf, de la ville de Paris, nous sommes 28 locataires contraints de s'abonner à l'Opérateur ORANGE pour obtenir internet afin de travailler ou de trouver un travail bref, de se connecter au monde pour garder un lien social comme si savent bien le dire nos hauts gradés et qui se disent lutter contre le chômage.

Aprés avoir mener ma propre enquête, actuellement, les bailleurs sociaux qui construisent des logements sociaux (au nom de la crise du logement, sans doute) deviennent partenaires avec des opérateurs tel que Orange, par exemple, mais se soucient guérent du prix que paiera le locataire et de sa liberté de choix.

Je vous rappelle que nous parlons d'H.L.M (Logements sociaux) en théorie...

Actuellement, si j'acceptais d'aller chez Orange, je devrais payer 57,.. euros la première année car nouvelle cliente et 62,.. euros dés la deuxième année contre 39,.. euros chez Free, par exemple. (Même chose chez Bouygues)

Les opérateurs moins onéreux que je viens de vous citer ont bien pris contact avec Orange pour mettre la fibre ou rebrancher l'A.D.S.L existante à l'adresse de "mon" H.L.M où 28 locataires demeurent.

Malheuseusement, Orange en partenariat avec le dit H.L.M de la Ville de Paris où je vis actuellement a refusé catégoriquement tout compromis sans doute au nom d'un partenariat et d'un profit certain et non de personnes qui souffrent de précarité ... La Mairie de Paris est elle vraiment de Gauche? J'en doute fort ...

Ce qui m'horripile le plus, c'est de savoir que des personnes dans l'immeuble ne souhaitent avoir que la T.V mais se voient contraints de prendre la Live box, sinon rien selon l'opérateur ORANGE que j'ai rencontré. 

J'ai bien tenté de faire une pétition mais ces personnes sont tellement heureuses d'avoir un TOIT, voire un 20M2 à 50 ans après de longues démarches administratives qu'elles n'osent même plus se rebeller. 

N'ayant pas les moyens d'aller chez ORANGE, ces personnes n'ont toujours pas la télé et moi toujours pas d'opérateur libre de mon choix au moins cher. (Vivent les Cybers Café !)

Tout cela pour vous dire que j'appelle cela de la vente forcée illégale et dans une démocratie, ça la fout mal... 

Merci à Médiapart de pouvoir laisser la parole à une simple citoyenne...  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.