Elisabeth Chaudanson
Utopiste
Abonné·e de Mediapart

110 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 juil. 2014

Je n'ai plus d'espoir - Salma Ahmed Elamassie - Gaza

Chers amis, Je suis désolée de vous dire, « JE N’AI PLUS D’ESPOIR ». Oui, je n’ai plus d’espoir : Quand on en arrive au point de donner le nombre de morts sans donner leurs noms alors qu’on tenait à les nommer au début de la guerre, je n’ai plus d’espoir !

Elisabeth Chaudanson
Utopiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Chers amis, Je suis désolée de vous dire, « JE N’AI PLUS D’ESPOIR ».
Oui, je n’ai plus d’espoir : Quand on en arrive au point de donner le nombre de morts sans donner leurs noms alors qu’on tenait à les nommer au début de la guerre, je n’ai plus d’espoir !
Quand on passe notre vie entre la radio et les sites internet d’information, à guetter l'électricité qui va et vient, je n’ai plus d’espoir !
Quand l’armée « la plus morale au monde » tire sur tout ce qui bouge dans la bande de Gaza et qu’on ne sait plus si les frappes sont près ou loin de chez nous, je n’ai plus d’espoir !
Quand cette armée pilonne les hôpitaux, les écoles et les mosquées, je n’ai plus d’espoir !
Quand cette armée cible même les secouristes, les pierres, les terres, les animaux et les arbres, je n’ai plus d’espoir !
Quand mon fils ne veut plus dormir, parce qu’il a peur de nous perdre, il croit qu'en gardant les yeux ouverts, il nous protège et nous garde, je n’ai plus d’espoir !
Quand mon fils m’embrasse et me demande de le prendre entre mes bras et de bien le serrer une dizaine de fois par jour, je n’ai plus d’espoir !
Quand je cours vers le téléphone pour avoir des nouvelles des autres, de mes parents lorsque les bombes tombent près de chez eux, je n’ai plus d’espoir ! Quand le mois de Ramadan, le mois le plus joyeux et de l’année, devient le mois le plus macabre , je n’ai plus d’espoir !
Quand mon fils a peur qu’une roquette tombe dans sa chambre et détruise tous ses jouets, je n’ai plus d’espoir !
Quand il sait qu’une de ses meilleures amies a perdu son papa et qu’à cause des bombardements il ne peut pas sortir lui dire, « on est triste pour toi, on est tous, autour de toi, ne t’inquiète pas ! », je n’ai plus d’espoir !
Quand j’imagine que les musulmans, partout dans le monde, vont fêter la fête de l’Aïd normalement sans penser à ce qui nous arrive, je n’ai plus d’espoir !
Quand on perd un de nos proches lors d’un bombardement et qu’on se dit, « heureusement, on en a perdu qu'un, il y a d’autres familles qui en ont perdu beaucoup plus ! » Oui, je n’ai plus d’espoir !
Quand nos cœurs pleurent plus que nos yeux, je n’ai plus d’espoir !
Quand on croit fort à l’idée que les morts ont plus de chance parce qu’ils ne vont plus souffrir, je n’ai plus d’espoir !
Quand on parle de la mort comme si c’était un choix et que chacun dit, « Je n’ai pas peur de la mort, mais ce qui me fait peur, c’est de perdre tous les membres de la famille et de survivre, je veux mourir avec les autres ! », je n’ai plus d’espoir !
Quand on sait que l’armée israélienne bombarde un quartier tout près des frontières et qu’on a peur qu’un nouveau génocide arrive, je n’ai plus d’espoir !
Quand le père Moussallam dit, « S'ils détruisent vos mosquée, appelez à la prière dans nos églises. » et que les barbares bombardent non seulement les mosquées, mais aussi les églises, je n’ai plus d’espoir !
Quand les criminels tuent la beauté de ma ville et l’innocence de nos enfants et qu’ils disent que c’est de la légitime défense, je n’ai plus d’espoir !
Quand on est dans un pays occupé depuis 68 ans, mais qu’on n’a pas le droit de résister, d’exister, je n’ai plus d’espoir !
Quand ce monde parle de la liberté, de la démocratie et de la fraternité et qu’il les interdit aux autres, je n’ai plus d’espoir !
Quand les pays arabes, " frères", nous jettent au feu et vont à la mosquée pour prier et s’approcher de Dieu qui n’accepte pas ce qu’ils font, je n’ai plus d’espoir !
Quand on attend une bonne nouvelle, l’arrêt de tous ces massacres, mais que ces nouvelles deviennent des rêves, je n’ai plus d’espoir !
Quand l’odeur de la mort se rapproche de nous, je n’ai plus d’espoir !
Chers amis, Je suis désolée, malgré votre soutien concret et moral, vos manifestations, vos messages très doux et vos sentiments, je n’ai plus d’espoir !
Salma AHMED ELAMASSIE A GAZA le 25 juillet 2014

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
La véritable histoire d’Omar Elkhouli, tué par la police à la frontière italienne
Cet Égyptien est mort mi-juin pendant une course-poursuite entre la police aux frontières et la camionnette où il se trouvait avec d’autres sans-papiers. Présenté comme un « migrant », il vivait en fait en France depuis 13 ans, et s’était rendu en Italie pour tenter d’obtenir une carte de séjour.
par Nejma Brahim
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant
Journal — Europe
L’Ukraine profite de la guerre pour accélérer les réformes ultralibérales
Quatre mois après le début de l’invasion, l’économie ukrainienne est en ruine. Ce qui n’empêche pas le gouvernement de procéder à une destruction méthodique du code du travail.
par Laurent Geslin
Journal — International
À Copenhague, une fusillade dans un centre commercial fait trois morts et plusieurs blessés
Un grand centre commercial de la capitale danoise a été la cible d’une attaque au fusil, faisant trois morts et plusieurs blessés, selon la police. Un jeune homme de 22 ans a été arrêté. Ses motivations ne sont pas encore connues.
par Agence France-Presse et La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Grippe aviaire : les petits éleveurs contre l’État et les industriels
La grippe aviaire vient de provoquer une hécatombe chez les volailles et un désespoir terrible chez les petits éleveurs. Les exigences drastiques de l’État envers l’élevage de plein air sont injustifiées selon les éleveurs, qui accusent les industriels du secteur de chercher, avec la complicité des pouvoirs publics, à couler leurs fermes. Visite sur les terres menacées.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Face aux risques, une histoire qui n'en finit pas ?
[Rediffusion] Les aliments se classent de plus en plus en termes binaires, les bons étant forcément bio, les autres appelés à montrer leur vraie composition. Ainsi est-on parvenu en quelques décennies à être les procureurs d’une nourriture industrielle qui prend sa racine dans la crise climatique actuelle.
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Faux aliments : en finir avec la fraude alimentaire
Nous mangeons toutes et tous du faux pour de vrai. En France, la fraude alimentaire est un tabou. Il y a de faux aliments comme il y a de fausses clopes. Ces faux aliments, issus de petits trafics ou de la grande criminalité organisée, pénètrent nos commerces, nos placards, nos estomacs dans l’opacité la plus totale.
par foodwatch
Billet de blog
Cochon qui s’en dédit
Dans le cochon, tout est bon, même son intelligence, dixit des chercheurs qui ont fait jouer le suidé du joystick. Ses conditions violentes et concentrationnaires d’élevage sont d’autant plus intolérables et son bannissement de la loi sur le bien-être animal d’autant plus incompréhensible.
par Yves GUILLERAULT