Je n'ai plus d'espoir - Salma Ahmed Elamassie - Gaza

Chers amis, Je suis désolée de vous dire, « JE N’AI PLUS D’ESPOIR ». Oui, je n’ai plus d’espoir : Quand on en arrive au point de donner le nombre de morts sans donner leurs noms alors qu’on tenait à les nommer au début de la guerre, je n’ai plus d’espoir !

Chers amis, Je suis désolée de vous dire, « JE N’AI PLUS D’ESPOIR ».
Oui, je n’ai plus d’espoir : Quand on en arrive au point de donner le nombre de morts sans donner leurs noms alors qu’on tenait à les nommer au début de la guerre, je n’ai plus d’espoir !
Quand on passe notre vie entre la radio et les sites internet d’information, à guetter l'électricité qui va et vient, je n’ai plus d’espoir !
Quand l’armée « la plus morale au monde » tire sur tout ce qui bouge dans la bande de Gaza et qu’on ne sait plus si les frappes sont près ou loin de chez nous, je n’ai plus d’espoir !
Quand cette armée pilonne les hôpitaux, les écoles et les mosquées, je n’ai plus d’espoir !
Quand cette armée cible même les secouristes, les pierres, les terres, les animaux et les arbres, je n’ai plus d’espoir !
Quand mon fils ne veut plus dormir, parce qu’il a peur de nous perdre, il croit qu'en gardant les yeux ouverts, il nous protège et nous garde, je n’ai plus d’espoir !
Quand mon fils m’embrasse et me demande de le prendre entre mes bras et de bien le serrer une dizaine de fois par jour, je n’ai plus d’espoir !
Quand je cours vers le téléphone pour avoir des nouvelles des autres, de mes parents lorsque les bombes tombent près de chez eux, je n’ai plus d’espoir ! Quand le mois de Ramadan, le mois le plus joyeux et de l’année, devient le mois le plus macabre , je n’ai plus d’espoir !
Quand mon fils a peur qu’une roquette tombe dans sa chambre et détruise tous ses jouets, je n’ai plus d’espoir !
Quand il sait qu’une de ses meilleures amies a perdu son papa et qu’à cause des bombardements il ne peut pas sortir lui dire, « on est triste pour toi, on est tous, autour de toi, ne t’inquiète pas ! », je n’ai plus d’espoir !
Quand j’imagine que les musulmans, partout dans le monde, vont fêter la fête de l’Aïd normalement sans penser à ce qui nous arrive, je n’ai plus d’espoir !
Quand on perd un de nos proches lors d’un bombardement et qu’on se dit, « heureusement, on en a perdu qu'un, il y a d’autres familles qui en ont perdu beaucoup plus ! » Oui, je n’ai plus d’espoir !
Quand nos cœurs pleurent plus que nos yeux, je n’ai plus d’espoir !
Quand on croit fort à l’idée que les morts ont plus de chance parce qu’ils ne vont plus souffrir, je n’ai plus d’espoir !
Quand on parle de la mort comme si c’était un choix et que chacun dit, « Je n’ai pas peur de la mort, mais ce qui me fait peur, c’est de perdre tous les membres de la famille et de survivre, je veux mourir avec les autres ! », je n’ai plus d’espoir !
Quand on sait que l’armée israélienne bombarde un quartier tout près des frontières et qu’on a peur qu’un nouveau génocide arrive, je n’ai plus d’espoir !
Quand le père Moussallam dit, « S'ils détruisent vos mosquée, appelez à la prière dans nos églises. » et que les barbares bombardent non seulement les mosquées, mais aussi les églises, je n’ai plus d’espoir !
Quand les criminels tuent la beauté de ma ville et l’innocence de nos enfants et qu’ils disent que c’est de la légitime défense, je n’ai plus d’espoir !
Quand on est dans un pays occupé depuis 68 ans, mais qu’on n’a pas le droit de résister, d’exister, je n’ai plus d’espoir !
Quand ce monde parle de la liberté, de la démocratie et de la fraternité et qu’il les interdit aux autres, je n’ai plus d’espoir !
Quand les pays arabes, " frères", nous jettent au feu et vont à la mosquée pour prier et s’approcher de Dieu qui n’accepte pas ce qu’ils font, je n’ai plus d’espoir !
Quand on attend une bonne nouvelle, l’arrêt de tous ces massacres, mais que ces nouvelles deviennent des rêves, je n’ai plus d’espoir !
Quand l’odeur de la mort se rapproche de nous, je n’ai plus d’espoir !
Chers amis, Je suis désolée, malgré votre soutien concret et moral, vos manifestations, vos messages très doux et vos sentiments, je n’ai plus d’espoir !
Salma AHMED ELAMASSIE A GAZA le 25 juillet 2014

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.