Pour faire le portrait d'un abruti

sur la trame du poème de Prévert, "pour faire le portrait d'un oiseau", un poème sur le portrait d'un pauvre type, qui pense en giflant un président, incarner une révolte.

Pour faire le portrait d’un abruti

Vous connaissez sûrement le poème de Prévert

 « Pour faire le portrait d’un oiseau »

Sinon, lisez-le, c’est très joli.

 

Dessiner en premier lieu une boîte

Une belle boîte à idées

Prendre des idées à gauche et à droite

Laisser le couvercle levé

Décorer de collages

Ne pas oublier les images

De celles qui font rêver

 

Installer la boîte dans le salon

Devant la télé allumée

Et l’ordinateur branché

Entre les sites faire le pont

Couché sur le canapé

Attendre ! les idées vont rentrer

Une à une parfois c’est long

 

Ah voici les idées d’Adolf et de Charles*

Ne pas s’étonner qu’elles nous parlent

Rajouter un drapeau une fleur de lys

Un cœur vendéen un cri de chevalier

Regretter le roi et sa police

Soutenir un gilet jaune

Ne pas être à une contradiction près

 

Lorsque la boîte est pleine

S’asseoir sur le couvercle avec peine

Evidemment ça déborde

Rattraper les bouts de corde

Qui dépassent enlever la raison

Surtout ne pas réfléchir

Ça paralyse l’action

 

L’abruti est dans la boîte le portrait est fini

 

*Maurras évidemment

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.