FAISONS UN RÊVE MES FRERES

Il faut rêver l'après confinement.

FAISONS UN RÊVE MES FRERES  23 mars 2020          N°7

Faisons un rêve mes frères

Rêvons très fort mes sœurs

Souvenez-vous de Martin Luther

Là c’est vraiment l’heure

De renverser quelques tables

De donner des coups de pied

Dans la fourmilière des fables

Ne restons pas sans crier

 

Faisons un rêve mes frères

Bon je ne suis pas Martin Luther

Mais je fais un rêve aujourd’hui

Que la terre s’arrête de courir

A sa perte dans le froid et la nuit

Des capitaux du pire

Que chacun ait sa maison

Qu’on arrête de croire

A tous ces dieux indifférents

Tous ces bons sentiments

Qui nous empêchent de voir

Les misères de notre temps

Et le règne des poisons

Les ogres tous les vampires

Mangeurs d’enfants

Et tous ces tristes sires

Auteurs de nos abêtissements

ces voleurs d’argent public

ces pauvres incompétents

toutes ces belles musiques

tout ce manque de talent

et ce désir de faire du fric

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.