Vidéo - A Calais, les migrants prennent la mer par désespoir

Chaque semaine, les exilés tentent de traverser la mer dans le nord de la France pour rejoindre la Grande-Bretagne. En 2016, le Boulonnais Laurent a aidé gratuitement Davood, réfugié iranien à prendre le large. Ils racontent tout deux cette traversée périlleuse, quelques années plus tard. Portraits croisés en vidéo.

Video - A Calais, les migrants prennent la mer par désespoir pour rejoindre l'Angleterre © Elisa Perrigueur

Ce reportage a été tourné entre janvier et novembre 2019 sur littoral français et à Londres. Il dresse les portraits croisés de Laurent et Davood, l'un vivant à Calais, l'autre en Grande-Bretagne.

En 2016, le Boulonnais Laurent a aidé gratuitement Davood, réfugié iranien à traverser la Manche en bateau pour demander l'asile en Grande-Bretagne. Ils racontent tout deux cette traversée périlleuse, quelques années plus tard. Alors qu'en 2016, ils étaient peu nombreux à traverser le détroit aux forts courants et trafic intense, les migrants tentent désormais, en 2020, chaque semaine de franchir ce bras de mer d'une trentaine de kilomètres, malgré les risques. 

Ce reportage de 8 minutes a été tourné au Canon 5D, Mark III, avec peu de frais.

Images/ Prise de son/Montage : Elisa Perrigueur 

Traductions - Timour Ozturk et Hussain Rauff. 

Pour aller plus loin : 

De 2016 à 2020, reportages à Calais, où chaque nuit des migrants tentent de passer en Angleterre, à une trentaine de kilomètres :

Calais, the End of The Jungle ->> Film pour BBC2 (2017)

A Calais, sur la route des passeurs Kurdes ->> Le Monde (2019)

Les migrants de plus en plus nombreux à traverser la Manche  ->> Le Telegramme 2020)

A Angres, des migrants vietnamiens en partance vers les fermes de cannabis anglaises ->> Mediapart (2018)

Un ancien passeur de migrants raconte le trafic entre la France et l’Angleterre ->> Mediapart (2017)

Les migrants iraniens prennent la mer par désespoir, entre la France et l’Angleterre – >> Mediapart (2018)

Entre Calais et l’Angleterre, les migrants prennent le large par désespoir – >> Les Inrocks (2020)

séries de dessins sur Studio hans Lucas 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.