Nous n'avons pas les mêmes valeurs!

LE problème de l'Allemagne. En fait ils sont deux, le premier impliquant le second.1. Les allemands ne semblent pas connaître l'eau plate. Tout le monde ici ne boit que de l'eau gazeuse. L'eau du robinet, kezaco? En fait, à y réfléchir, ils ont de l'eau non gazeuse,

LE problème de l'Allemagne. En fait ils sont deux, le premier impliquant le second.

1. Les allemands ne semblent pas connaître l'eau plate. Tout le monde ici ne boit que de l'eau gazeuse. L'eau du robinet, kezaco? En fait, à y réfléchir, ils ont de l'eau non gazeuse, c'est écrit sur la bouteille "ohne Kohlensäure" mais... il y a quand même des bulles dans leur eau sans bulles! De sacrés farceurs ces allemands! Et si vous vous levez pour remplir votre verre, on vous regarde comme si vous étiez un extraterrestre!

 

D'où

 

2. l'impossibilité d'obtenir une carafe d'eau dans un café ou un restaurant. Déjà testé à plusieurs reprises, ça ne marche pas trop. L'addition indique bien 4 x 2 € ... pour les verres d'eau.

À côté de ça, le bon & copieux plat mexicain, si copieux que, même affamé, vous ne le finissez pas, coûte seulement 8€50. Il y a comme un déséquilibre des prix ici car la nourriture est moins chère. Donc, on peut dire qu'au final ça revient à peu près au même, question coût. Certes. Mais c'est psychologique. Vous voulez votre eau du robinet.

A chaque fois que vous avez tenté d'en demander, ça a été l'échec, comme si c'était carrément interdit. Sauf en cas de médicament, dans ce cas, l'eau du robinet est autorisée...ouf!

 

Tout cela peut paraître idiot voire radin mais ce n'est pas si facile de se résoudre à presque doubler le prix du repas juste pour de l'eau quand on est habitué à boire à volonté comme en France. Vous allez finir tout déshydraté. Ne pas aller au restaurant, café trop souvent, c'est peut-être ce qui vous sauvera. En tout cas, ce qui est impressionnant, c'est que dans ces moment de solitude hydrique, vous avez le sentiment d'être dans un pays qui manque d'eau. Ce n'est pas le cas bien sûr, et en plus l'eau est tout à fait potable et bonne.

 

L'eau redevient précieuse, pour quelque instants, prendre conscience que l'eau n'est pas à disposition naturellement. Ce que vous aviez tendance à oublier. Penser à ces endroits où elle n'est pas. À la Terre, la mer, et aux rivières. Réfléchir. Prendre conscience, par soi-même.

 

Vous résistez, puis vous craquez, vous sacrifiez ces deux fichus euros; la nourriture est vraiment trop épicée !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.