VU AU CINÉMA DU RÉEL 2015

La paresse est-elle soluble dans la mécanique quantique ? Et vice versa ?Telle est la question que doit se poser Konstantin, jeune génie de la physique des particules depuis qu'il a eu à s'occuper d'un élève doué, mais paresseux, lors d'un camp de vacances, et d'un été chaud, sur les bords de la Mer Noire.

La paresse est-elle soluble dans la mécanique quantique ? Et vice versa ?

Telle est la question que doit se poser Konstantin, jeune génie de la physique des particules depuis qu'il a eu à s'occuper d'un élève doué, mais paresseux, lors d'un camp de vacances, et d'un été chaud, sur les bords de la Mer Noire.

De la musique de Bach à la chasse aux moustiques, pour Konstantin, le monde baigne dans un magma mathématique.

Denis Klebeev, le cinéaste, ne le lâche pas une seconde, sa caméra va, vient et virevolte autour de ce corps comme le moustique caniculaire que Konstantin chasse à la lampe à pétrole.

Konstantin vit dans le monde quantique et observe l'autre monde, le notre, de ses yeux exorbités, cherchant désespérément, la formule qui lui permettra de passer de l'un à l'autre, ou tout au moins d'entrer en communication avec les habitants de l'autre monde. Il ne ménage pas sa peine, il bouscule son élève aussi rétif que bougon, mais rien n'y fait, il faut se rendre à l'évidence, bien que doué pour les mathématiques celui-ci préfère se la couler douce et faire la nouba sur la plage avec les filles.

Pendant ce temps Konstantin, alongé sur son lit, mangeant de la barbe à papa, se promenant dans les bois, aligne les formules algébriques, jongle avec les théorèmes, palabre au téléphone avec des correspondants qui, manifestement, parlent la même langue que lui.

Denis Klebeev saisit la lueur de panique qui s'allume dans le regard de Konstantin : les êtres qui l'entourent vivraient donc dans ce vide abyssal de la pensée qu'aucune équation quantique n'aurait encore tenté d'approcher ?

La question reste entière : y-a-t-il un monde au delà du débardeur et du short de plage ?

 

 ETRANGES PARTICULES (Strannye Chasticy), un film de Denis Klebleev, Russie, 2014, 51'

Compétition internationale premiers films

Cinéma du réel 2015 

Prochaines projections :

mercredi 25 mars 12 h 45 petite salle

jeudi 26 mars 21 h Cinéma Luminor Hôtel de ville

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.