Ellemra
Appreneuse ...
Abonné·e de Mediapart

51 Billets

3 Éditions

Billet de blog 25 avr. 2014

Des Etats Généraux pour l'Ecole !

Ellemra
Appreneuse ...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

On savait le décret sur les rythmes scolaires mauvais: voici maintenant qu'en l' « assouplissant », le nouveau ministre de l'Education va lui permettre de «  s’adapter aux expérimentations ».

Nos enfants, vos enfants, nos élèves, sont des cobayes, cela nous le savons depuis longtemps. Voici donc maintenant que ce ministre-là,  socialiste, oh comme ce mot devient honni, donne carte blanche aux maires pour organiser la territorialisation de l'école, en d'autres termes la mise à mort de l'école de la République. Il se trouvera bien entendu des esprits critiques pour dire que cette école-là a vécu, qu'elle n'a jamais rempli son rôle, etc ...L'institution scolaire n'a jamais été exempte de critiques et nous soutenons qu'il faut une réforme des rythmes scolaires. Mais certainement pas celle-là, bricolée « en haut », sans aucune concertation avec les enseignant-es, considéré-es de plus en plus mal par leur institution, confortant par là une « opinion publique » fabriquée de toutes pièces à qui on a appris que nous étions toujours en vacances, toujours en stage, jamais là...et qu'un pouvoir courageux allait rendre compétitifs, productifs, rentables …

Que va permettre « l'assouplissement » du ministre Hamon ? Je cite ici des extraits du billet de François Cocq, secrétaire national du Parti de Gauche que l'on peut retrouver ici : « Demi-journées au choix, regroupement possible des activités périscolaires sur une seule demi-journée, Benoît Hamon fait comme si de telles décisions étaient indépendantes des contenus et des savoirs et préfère les déléguer à des projets éducatifs locaux ! ».

Cet « assouplissement », joli mot qui fleure bon la lessive mais qui s'écrit en réalité « déréglementation » va de plus autoriser l’allongement de l’année scolaire à la carte, en rendant variable le nombre d’heures hebdomadaires de cours. Darcos et Chatel l'avaient rêvé : Benoit Hamon applique la flexibilité libérale du temps de travail à l’Ecole en annualisant les heures !

En 2004, Darcos avait organisé le vol du temps scolaire en raccourcissant la semaine. Ce temps-là est passé par pertes et profits. A qui va-t-on faire croire que les activités périscolaires organisées au petit bonheur et au bon vouloir de retraité-es et d'étudiant-es en mal de fin de mois (et on les comprend ! ) vont remplacer l'indispensable travail de transmission que le professeur organise dans sa classe ?

Moins de temps pour apprendre et pour comprendre, c'est toujours plus d'inégalités entre les enfants. Morceler le temps, multiplier les « intervenants » c'est nier le rôle de l'enseignant, de ce passeur, qui passe un si grand moment de son temps « libre » à penser ce travail de transmission, grandement mis à mal par « l'école du socle », laquelle organise le nivellement par le bas des savoirs en les fragmentant et en les réduisant à d' horripilantes « compétences ».

A Marseille, le « Jean Claude Gaudin nouveau » s'enorgueillit d'un bilan catastrophique en matière d'école depuis dix huit ans. Dire ici que l'on se moque du monde est un doux euphémisme. Appliquer tel quel le mauvais décret Peillon était chose impossible et on avait entendu tout et son contraire de la part de l'équipe municipale sortante pendant la campagne. Seule la liste Front de Gauche « Marseille à gauche » avait clairement pris position et annoncé des Etats Généraux de l'Ecole. Monsieur Hamon vient de faire un joli cadeau à la nouvelle équipe : carte blanche pour organiser à sa sauce la semaine et l'année scolaire …

Plus que jamais, réclamons ces Etats Généraux pour l'Ecole !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu