Ellen Salvi
Journaliste
Journaliste à Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 nov. 2013

Plainte contre Estrosi : « Les étonnantes conclusions des enquêteurs »

L’enquête préliminaire contre X..., ouverte en janvier 2013 à la suite d’une plainte pour « détournement de biens publics », déposée par un militant écologiste contre le député et maire UMP de Nice, a été classée sans suite le jeudi 7 novembre. Le plaignant pointe du doigt « les étonnantes conclusions des enquêteurs ».

Ellen Salvi
Journaliste
Journaliste à Mediapart

L’enquête préliminaire contre X..., ouverte en janvier 2013 à la suite d’une plainte pour « détournement de biens publics », déposée par un militant écologiste contre le député et maire UMP de Nice, a été classée sans suite le jeudi 7 novembre. Le plaignant pointe du doigt « les étonnantes conclusions des enquêteurs ».

En juillet 2012, Mediapart révélait qu’un bulletin de l’Association des amis de Nicolas Sarkozy avait été glissé dans un courrier de remerciement de Christian Estrosi, adressé aux milliers d’électeurs de sa 5e circonscription des Alpes-Maritimes, aux frais de l’Assemblée nationale. Une initiative normalement proscrite par le règlement du Palais Bourbon.

MM. Estrosi et Sarkozy © Reuters

L’enquête préliminaire a conduit la police judiciaire à interroger Christian Estrosi en qualité de témoin le 7 octobre dernier. Son directeur de cabinet, Pascal Condomitti, ainsi que la responsable de la permanence UMP de Nice, Michèle Borfiga-Demma, ont également été entendus par les enquêteurs.

En se mélangeant les pinceaux entre les différents cantons auxquels cette lettre a été adressée, tous trois ont reconnu les faits en évoquant toutefois « une erreur matérielle » imputable, selon eux, aux bénévoles qui ont préparé le courrier à la permanence niçoise.

Selon leur version, deux envois étaient prévus ce jour-là. L’un destiné à remercier les électeurs de la 5ème circonscription des Alpes-Maritimes (à la charge financière de l’Assemblée), l’autre adressé aux adhérents UMP du département (payé, cette fois-ci, par l’Association des amis de Christian Estrosi). C’est au cours de la mise sous pli que l’erreur aurait été commise.

Dans leurs conclusions, les enquêteurs ont estimé que « la version fournie par les représentants de l’UMP semblait crédible », ajoutant : « Si ces envois avaient été réalisés sciemment par les responsables de l’UMP de Nice, ces derniers s’exposaient à un dépôt de plainte visant Christian Estrosi. Ce n’était sans aucun doute pas le but recherché. »

« C'est sûr, ce n'est jamais le but recherché que de se faire prendre le doigt dans le pot de confiture !, réagit le plaignant, Jean-Noël Falcou, militant d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) et membre de l’association anti-corruption Anticor. Ce qui “semble crédible” aux enquêteurs ne repose que sur des déclarations alors que j'avance des faits que M. Estrosi reconnait lui-même. C'est l'interprétation de ces faits qui pose un problème. Ce classement d'une soi-disant erreur “à l'insu de son plein gré” ne me satisfait pas du tout. Je n'en resterai pas là. »

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Racisme systémique
Parler de « racisme systémique » c’est reconnaître que le racisme n’est pas uniquement le fait d’actes individuels, pris isolément. Non seulement le racisme n’est pas un fait exceptionnel mais quotidien, ordinaire : systématique, donc. Une définition proposée par Nadia Yala Kisukidi.
par Abécédaire des savoirs critiques
Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz
Billet de blog
La condition raciale made in USA
William Edward Burghardt Du Bois, alias WEB Du Bois, demeure soixante ans après sa mort l’une des figures afro-américaines majeures du combat pour l’émancipation. Magali Bessone et Matthieu Renault nous le font mieux connaître avec leur livre « WEB du Bois. Double conscience et condition raciale » aux Editions Amsterdam.
par Christophe PATILLON
Billet de blog
Attaques racistes : l'impossible défense de Pap Ndiaye
L'extrême droite et la droite extrême ont eu le réflexe pavlovien attendu après la nomination de M. Pap Ndiaye au gouvernement. La réponse de la Première ministre est loin d'être satisfaisante. Voici pourquoi.
par Jean-Claude Bourdin