Zapatiste et GJ organisent vont se rencontrer

Camping des Gilets Jaunes d'été 29 juillet 2 août, et rencontre avec 160 zapatistes qui ont pour objectif de rencontrer des GJ en Europe.

Rappelez-vous, le mouvement des Gilets Jaunes a été lancé en France le 17 novembre 2018. Rapidement dès le dimanche, il a fait place à de nombreuses revendications en dehors de celle du carburant. Des revendications sociétales parcourant le pays depuis de nombreuses années, mais qui ne s'étaient pas cristallisées aussi puissamment et au delà de tous les systèmes institutionnelles, une cristallisation faite et portée par des centaines de milliers de citoyennes et de citoyens lambdas, ruraux et urbains, travailleurs, chômeurs, précaires, indépendants, artisans, familles monoparentales, beaucoup de femmes aussi employées et exploitées, des jeunes, des moins jeunes des adultes, des retraités. Dès le départ ce mouvement étaient bigarré de très nombreuses situations quotidiennes en France tous âges confondus et pour la plupart n'ayant jamais manifesté. Ils ont portés à bout de bras toutes les revendications qui traversent notre société. La seule réponse de la gouvernance à toutes ces revendications légitimes et justes qui font tellement peur à ceux qui veulent tout, le pouvoir et les richesses créées par le plus grand nombre furent réprimées, on peut le dire et il est un devoir de le dire, tout fut rejeté et ils le leur ont fait payer au prix fort, dans leurs chairs, leurs trauma, leurs blessures, leurs mutilations, leurs condamnations, leurs incarcérations, leurs morts. Cette minorité traversée d'intérêts particuliers et de volonté carriériste de par sa nature, a été depuis plus de quatre générations incapables de répondre aux difficultés rencontrées par le grand nombre, difficultés quotidiennes récurrentes et prenant toujours plus d'ampleur à cause de choix particulièrement égoïstes agissant pour ses intérêts particuliers en s'emparant au fil du temps de nos outils démocratiques. Le temps faisant son chemin, il est devenu le compteur. Compteur des mensonges, des destructions, de la visibilité de plus en plus criante du mépris de ces gens pour celles et ceux formant le grand nombre. Ce compteur est sorti le 17 novembre 2018 avec pour le porter à bout de bras, les GJ, et vous le savez, le pouvoir inique a tremblé. Pour conserver à tout prix ce pouvoir dont ils se sont emparés, ils n'ont de cesse de chercher comment le garder après l'avoir confisqué au grand nombre. Pourquoi croyez-vous qu'il ont sauté sur l'occasion que leur a donné le coco ? Je suit d'accord avec celles et ceux qui disent qu'ils cherchaient et cherchent encore comment faire pour sauver un système qu'ils ont créé à leur seul profit, basé sur tant de mensonges, qu'il peut à tout moment s'effondrer tant il est corrompu. De plus et ce n'est un secret pour personne, l'on sait qu'ils se tiennent toutes et tous par de petits arrangement entre eux parce que ça leur rapportent tant de profits et de pouvoir contre l'intérêt de nous toutes et tous qu'ils emploient tous les moyens via tous les pouvoirs dont ils se sont emparés au fil des années. Il n'y a rien de complotiste dans ces propos, il suffit de regarder les faits en face. Toutefois le seul pouvoir qu'ils n'ont pas pu contrôler jusqu'au 17 novembre 2018, est sorti le avec le mouvement GJ. Vous devriez toutes et tous retenir cette date elle sera inscrite dans les livres d'Histoire comme un acte marquant, un mouvement citoyen longtemps attendu, et auquel il a été répondu par de l'ultra violence, politique, policière, judiciaire, médiatique, économique, sociale, familiale, et pour finir sanitaire.

</div></body></html>

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.