L'Europe au pied des murs

L’Europe se replie. L’Espagne, la Grèce, la Bulgarie, la Hongrie, la France, la Norvège ferment leurs frontières extérieures par un mur. Des centaines de milliers de caméras, de capteurs, des équipements de plus en plus coûteux et techniques, des milliers d’hommes pour surveiller et des milliards d’euros dépensés. Une enquête aux confins de l’Europe pour comprendre la face cachée de ces murs.

A voir pendant quelques jours en intégralité et en libre accès sur : https://viaoccitanie.tv/leurope-au-pied-des-murs/

Ceuta - L'Europe au pied des murs © Elsa Putelat - Nicolas Dupuis Ceuta - L'Europe au pied des murs © Elsa Putelat - Nicolas Dupuis

Grillages, béton, barbelés.
Mais un mur en tant que tel n'est rien, sans toutes les nouvelles technologies, optroniques, thermiques et digitales qui l'accompagnent et qui permettent de repérer, surveiller, traquer.

Les murs sont la partie émergée de l'iceberg. De part et d'autres, il y a tout un système de contrôle des frontières. C'est un domaine dans lequel les entreprises de l'armement sont en pointe : celui des nouvelles technologies digitales et des procédés 2.0 de surveillance des frontières. Il ressort clairement des investigations menées jusqu'à présent que ces murs sont un moyen, autant pour les États que pour les industriels, de s'affirmer sur un marché mondial en pleine expansion.

Cet arsenal technologique représente un coût faramineux. A qui profitent ces murs ? Quels sont les principaux acteurs de ces constructions ?
Ce film cherche à déconstruire le phénomène pour mieux le comprendre. Il interroge l'Europe qui est entrain de se construire, loin de nos regards.

Plus d'info sur le documentaire et sur les projections prévues ici

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.