Les meilleures galeries d'art de Brazzaville au Congo

La république du Congo est un pays riche en histoire, en culture et en art. C’est pourquoi il dispose d’une panoplie de galeries pour la conservation et l’exposition de diverses œuvres d’art. Elles recensent des variétés d’objets relatant les histoires afférentes aux modes de vie, pratiques et traditions anciennes. Quelles sont les meilleures galeries d’art de Brazzaville ?

emile-ouosso-art-brazzaville-congo

Le Musée Galerie du Bassin du Congo

Le Musée de la Galerie du Bassin a été créé en 2008 par le quotidien d'actualités appelé les Dépêches de Brazzaville. C’est un vaste espace de création, mais aussi d’expression accessible à tous les publics adultes ou jeunes. Il est le lieu d’exposition de nombreux objets faisant la promotion de la culture congolaise. Vous y découvrirez les témoins des croyances, pratiques et rites ancestraux tels les statues, les masques, les lances et couteaux. On retrouve également au sein de cette galerie les premières pièces de monnaies et vêtements datant de nombreuses années.

Quelques fois, le musée propose des expositions sur différents thèmes : les modes de vie, les premières constructions, les esquisses et dessins, etc. Les tableaux dont regorge le Musée Galerie du Bassin du Congo sont des œuvres de célèbres artistes peintres congolais. Entre autres, on peut citer :

  • Sylvestre Mangouanzan,
  • Marcel Gotène,
  • Eliezer Dinga,
  • Rémy Mongo Etsion,
  • Pierre Claver Ngampio,
  • Schéba Makoumbou.

Toutes les collections recensées au sein de la galerie visent à perpétuer le souvenir des anciens, leurs pratiques et traditions.

La Galerie de l’École de Peinture de Poto-Poto

Située au centre de Brazzaville, l’École de Peinture de Poto-Poto a été fondée à l’époque précoloniale en 1951. Elle était une idée du français Pierre LODS qui a voulu rassembler des artistes et des étudiants peintres. Le quartier était le meilleur lieu pour implanter cette infrastructure qui est devenu l’un des plus beaux quartiers de la ville. En effet, les différents artistes concourent à la production d’œuvres d’art destinées à abriter les galeries. Aujourd’hui l’École de Peinture de Poto-Poto est l’une des meilleures galeries de Brazzaville. C’est le parfait endroit pour vous aventurer sur une bonne partie de l’héritage culturel du pays. Vous pouvez y découvrir une variété d’œuvres d’art, de différents styles de peinture à la fois naturalistes et abstraits. Ces derniers reflètent le quotidien de nombreux villes et villages du Congo. Pendant que certaines peintures sont orientées vers des faits sociaux, d’autres se veulent favorables à l’histoire, à la politique, etc. Par ailleurs, les peintres de cette école font usage de matériaux naturels comme le charbon, l’argile, la résine ou la sciure de bois.

La Galerie AN’Case

Âgée de seize années, la galerie AN’case est située au cœur de Brazzaville au 241 Avenue Charles de Gaulle. Elle est le lieu de rendez-vous de nombreux collectionneurs et passionnés des œuvres d’art. Cette galerie reflète la diversité de cultures dont regorge la République du Congo à travers les différentes créations. À juste titre, elle est aussi le centre de discussions et de découverte de nombreux artistes. Entre autres, vous découvrez des objets d’art tels que les masques bantous des deux Congo, des statuettes, des tissus en raphia. Chaque concepteur apporte de l’originalité dans ses œuvres grâce aux expériences et influences environnantes. Cela dit, vous pouvez découvrir au sein de la galerie AN’Case des œuvres d’art figuratives, abstraits et des collages. Autant les matériaux de conception sont diversifiés, les peintures sont également variées allant de l’acyclique à la peinture à l’huile. Par ailleurs, un jardin de toiles est mis à votre disposition au sein de la galerie pour enrichir votre passage de souvenirs.

La République du Congo dispose de nombreuses galeries d’art, particulièrement dans la ville de Brazzaville. Les meilleures d’entre elles sont la galerie du Bassin du Congo, l’École de Peinture de Poto-poto et la galerie AN’Case.

Emile Ouosso

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.