EmileJosselin
Responsable contenus web du PS
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 mai 2010

Retraites: ce que disait Sarkozy

La vidéo finale provient d'un spot de campagne du candidat Sarkozy, visible ici

EmileJosselin
Responsable contenus web du PS
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Parti socialiste
© Parti socialiste
© Parti socialiste
La vidéo finale provient d'un spot de campagne du candidat Sarkozy, visible ici

Mardi, devant des militants UMP, Nicolas Sarkozy n'a pas hésité à mettre en cause la responsabilité de François Mitterrand dans les besoins de financement du système de retraite. Au vu des diverses déclarations du chef de l'Etat sur le sujet à travers vingt ans de vie polittique, nous avons pensé au PS qu'une petite vidéo sur le sujet s'imposait.

Pourtant, le même Nicolas Sarkozy s'enorgueillissait en 1993 dans une émission télévisée d'avoir voté «pour la retraite à 60 ans»*. C'est donc en toute logique qu'en janvier 2007, interrogé par Le Monde sur le sujet, il assurait que «le droit à la retraite à 60 ans», interview qui fut longtemps fièrement affichée sur le blog de l'actuel ministre du travail, Eric Woerth... jusqu'à ce que le PS la mentionne sur son site.

Lors du débat d'entre deux tours en mai 2007, il affirmait également que grâce à la réforme Fillon, le système de retraites était équilibré jusqu'à... 2020, comme le notait le blog Intox 2007. Tellement qu'aujourd'hui, le propre site du gouvernement évalue le déficit du système pour 2010 à 32 milliards d'euros.

Mais de toute façon, le chef de l'Etat le précisait lui même sur les ondes de RTL en mai 2008, il n'a «pas de mandat» pour reporter l'âge de départ en retraite, puisqu'il n'en a «pas parlé» pendant sa campagne.**

>> Retraites: toutes les propositions du PS sont ici

>> Les sources de la vidéo sur notre chronologie interactive

* Ce qui est d'ailleurs impossible, puisqu'en 1982, Nicolas Sarkozy n'était pas député.

** Ce qui est d'ailleurs faux, puisqu'il en parlé dans une interview au Monde.

Emile Josselin

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
NFT et métavers, symboles de la fuite en avant éperdue du système économique
Les jetons non-fongibles, qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B