La République bafouée

La République bafouée

 

          Le vendredi 27 décembre, au lendemain de l’annonce des très mauvais chiffres du chômage pour novembre, la presse nous informait d’une interview de Monsieur Manuel Valls, à paraître le lendemain dans Le Parisien, par laquelle  il sonnait l’hallali contre l’humoriste Dieudonné. On ne saura jamais si ces deux évènements avaient un lien de cause à effet, mais ce dont tout le monde est témoin, c’est que depuis ce jour, nous n’avons plus entendu parler de ces mauvais chiffres.

          Même lors de la chasse à l’homme dont fut l’objet DSK, la curée ne prit jamais une telle tournure.  C’est qu’en la circonstance la bête était puissante et la mise à mort incertaine. Pour Dieudonné ce fut différend. Il était déjà ostracisé, depuis longtemps et par tous. Seul et sans soutiens,  excepté par une portion de ce qu’il est convenu d’appeler la scorie de l’électorat, monsieur Dieudonné était la proie idéale pour donner de l’audace même aux plus lâches.

          N’étant pas plus téméraire qu’un autre, je ne viendrai pas le secourir moi non plus. En revanche, citoyen français au même titre que Monsieur Valls, je m’autorise à défendre ma République et l’outrage qui lui est fait, en particulier  par ceux qui sont censés veiller au respect qui lui est dû. Quel spectacle, en effet,  que de voir nos autorités tirer à hue et à dia alors qu’ils mènent la France, interdisant le voile de manière ferme et inflexible d’un coté, cependant que de l’autre, Monsieur Valls, coiffé d’une kippa, annonce lors de la traditionnelle cérémonie de vœux à la communauté juive de France qu’ils ‘’peuvent porter la kippa avec fierté’’ -si ce n’est pas une discrimination et un appel direct au désordre public par un Ministre d’Etat !

          De même comment en sommes nous arrivés, par le biais de Madame Alliot-Marie, alors ministre elle aussi,  à condamner pour antisémitisme tout appel au boycott de produits israéliens, alors que nous avons boycotté l’apartheid et que nos foies gras le sont à leur tour après que tous nos produits l’aient été si souvent par d’autres pays, quand ce même boycott contre nos productions n’est pas illégal en Israël ?

          Et encore, Monsieur Valls se lamentant, dans une interview, des propos tenus par Dieudonné sur Patrick Cohen : ‘’rendez-vous compte, il a dit : Moi, quand je l'entends parler, Patrick Cohen, j'me dis, tu vois, les chambres à gaz… Dommage... ‘’  Un Ministre de l’Intérieur colportant des ragots ! Oui des ragots ! Car une demie-vérité ça n’a jamais fait qu’un mensonge complet. Et elle est facile à produire la vidéo où Monsieur Cohen prend à Partie Monsieur Frédéric Taddeï, en lui reprochant d’abord d’inviter tout le monde et où il traite ensuite à plusieurs reprises Dieudonné de cerveau malade.

          Ainsi en remettant les choses dans leur contexte on comprend mieux qu’il s’agit d’une querelle et non pas d’une insulte gratuite émergeant d’un antisémite invétéré, tel un Galliano, ivre mort, éructant contre les juifs, comme on voudrait nous le faire croire. Il se peut bien que Monsieur Dieudonné soit antisémite, c’est une autre affaire. Mon affaire, c’est que je vois un ministre de l’intérieur et toute une presse tronquer des faits, discriminer des confessions, jeter l’anathème et mépriser notre loi fondamentale et notre justice, sans la moindre vergogne, avec l’arrogance que confère le sentiment de toute puissance et d’impunité.

          Si vous n’avez pas vraiment idée de l’enjeu, allez sur google et tapez ‘’que dit Patrick Cohen sur Dieudonné ‘’ et vous obtiendrez 871 000 occurrences des divers médias vous répondant ce « que dit Dieudonné sur Patrick Cohen. Voilà où nous en sommes.

 

Emilio Alba    emibaal@gmail.com  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.