Libérons Quimper du monarchisme municipal

La ville de Quimper est administrée comme une entreprise privée sous la tutelle de l’État et des bureaux d’études de grands groupes privés. L’espace public se réduit comme une peau de chagrin.

La privatisation de la salle du Chapeau Rouge après une rénovation de 8 470 000 € entièrement financée par les contribuables en est une triste illustration.

Alors que nous aspirons à être associés à des choix politiques, le vote sur un contenu programmatique, devenu promesse électorale et « élément de langage », n’est plus efficace. Ce n’est donc pas seulement un changement de notable qui répondra à nos attentes en 2020, mais bien l’engagement d’ une révolution démocratique qui participera d’une (re)municipalisation de la ville.

C’est une véritable culture de la délibération que nous appelons de nos vœux pour (re)municipaliser Quimper.

Nous appelons donc toutes les listes qui s’assument démocrates, républicaines ou « citoyennes », et qui souscrivent à ce titre à l'article 1 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme — « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits » —, à prendre les engagements suivants :

- Élection d'un(e) maire tournant tous les 2 ans par le Conseil Municipal.

 
- Fusion de listes sur le principe d’une répartition proportionnelle des élus en cas de victoire en fonction des résultats du premier tour afin de permettre une représentativité des opinions exprimées lors du premier tour au sein du conseil municipal.

 
- Débats et délibérations du Conseil municipal ouverts à tous les citoyens, tenus dans une salle accueillante, à la hauteur de la vie démocratique de la cité, programmés à l'avance, organisés à des horaires permettant la participation de tous les élus et pas seulement réservé aux « professionnels de la politique », et qui soient intégralement filmés, diffusés et accessibles sur internet, sans limitation de durée.

 
- Prise en charge des frais de garde d'enfants pour les parents élus au Conseil Municipal. - Indemnisation différenciée des élus en fonction de l'impact du mandat sur leur vie professionnelle, afin d'ouvrir les postes de maire et d'adjoints à d'autres personnes que des cadres supérieurs, des fonctionnaires ou des retraités aisés.

 collectif "Libérons Quimper du monarchisme municipal" 

contact : abolirlemonarchismemunicipal@protonmail.com

https://www.change.org/p/les-listes-aux-prochaines-%C3%A9lections-municipales-de-mars-2020-abolir-le-monarchisme-municipal-%C3%A0-quimper

* Texte édité sous creative commons. Créatifs en communes, ce texte est libre de droit de reproduction et l'adaptation à toutes les communes de France.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.