Abandon de l'amendement Le Fur, mais ... !

Hier, à l'Assemblée Nationale, les députés UMP ont voté un nouveau texte remplaçant l'amendement du député Le Fur, pour suivant les propos du ministre de l'agriculture Bruno Le Maire : "ne pas rouvrir la guerre du porc en Bretagne".

Hier, à l'Assemblée Nationale, les députés UMP ont voté un nouveau texte remplaçant l'amendement du député Le Fur, pour suivant les propos du ministre de l'agriculture Bruno Le Maire : "ne pas rouvrir la guerre du porc en Bretagne".

Ce texte prévoit de simplifier et d'alléger les démarches administratives dans le cas de regroupement et de modernisation des exploitations. Il est donc moins explicite que le précédent qui prévoyait l'abandon des enquêtes publiques et des études d'impact pour les élevages de 2000 porcs contre 450 auparavant. Mais est-il moins dangereux ?

Un décret sera pris avant le 31 décembre, de sa rédaction dépendra l'avenir de l'eau en Bretagne.

En tout cas, Marc Le Fur s'est déclaré réjoui par le nouveau texte.

Il a déclenché une violente réaction de l'association Eaux et Rivières de Bretagne qui parle "d'un véritable coup de poignard à la politique de préservation et de restauration de la qualité de l'eau".

Le PS par l'intermédiaire de Germinal Peiro a également vivement réagi accusant : "le gouvernement choisit de relancer la guerre du porc !"

Gageons que les professionnels du tourisme en Bretagne, doivent être ravis de l'excellence de la publicité qui est ainsi faite à la région, en cette période de l'année !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.