Emmanuel Tugny
Ecrivain, musicien, chroniqueur. Né en 1968.
Abonné·e de Mediapart

181 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 avr. 2011

L'oeil d'Odilon Redon

Pour Bernadette Février La peinture, c'est entendu, est affaire de regard. L'on n'a rien dit, ayant dit cela.

Emmanuel Tugny
Ecrivain, musicien, chroniqueur. Né en 1968.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour Bernadette Février

La peinture, c'est entendu, est affaire de regard. L'on n'a rien dit, ayant dit cela.

Regard du voyant porté sur le Monde, son apparence, son contenu phénoménal, regard porté sur les sous-tensions du monde, sur la vérité qu'il offusque ou qu'il désigne en creux, regard sur les temporalités relatives de la présence ou sur la permanence de l'être dont la présence garantit l'apparition ici et maintenant, , comme sa condition d'éternité?

Regard de l'aveugle, cher à Jacques Derrida, peignant la résonance en soi du monde? Regard du peintre convoquant le monde, regard du monde convoquant le peintre?

Peindre, c'est interroger les conditions d'une rencontre entre les mille modalités du regard comme acte.

C'est interroger les conditions d'émergence d'un regard possible par la répétition d'un geste intercalaire, saisi entre deux fois deux regards, ceux qui émanent de la relation du sujet au monde, d'une « phénoménologie », ceux qui encadrent le geste, la touche, le trait, qui relèvent de la relation de l'oeuvre à l'œuvre, du facteur à la fabrique.

Le peintre regarde l'œuvre, où s'observent le sujet et le monde, qui le regarde.

Un parcours circulaire fait du regard la téléologie, l'à venir de la peinture. La peinture forme cercle, elle défile du regard au regard : an centre de ce cercle, où le regard ne se perd que pour se retrouver, est une matière inquiète, remuée, comme en suspens sur elle-même, en quête de soi, dont l'à venir est la fondation d'un regard.

La peinture fait cercle du regard au regard et ce cercle est traversé d'ombre. En chacun de ses points elle fait cercle, dans ses profondeurs elle fait cercle. Elle est mille cercles articulés du regard au regard.

Comme elle forme cercle, comme ce cercle est fait de mille cercles aux orientations distinctes, elle forme globe.

Elle est un globe où travaillent des forces intranquilles.

La peinture est comme l'aliénation, la traduction en formes extérieures au sujet, de cet œil où la nuit et le jour indistincts se déclinent en objets, en éléments contigus et articulés d'un monde, pourvu que l'œil, en quelque sorte, «revienne à lui», circule au monde et revienne y former l'œil avant que d'y circuler à nouveau.

L'œil du peintre a ceci de particulier, en quelque sorte, qu'il se « forme l'œil », qu'il se consacre tel, le regard du peintre est un regard qui, dans une boucle, travaille en soi le regard.

La peinture est un espace où circule un œil qui veut voir, un œil qui va chercher et qui revient à soi, qui vagabonde et qui rappelle à soi, dans cette étrange tension entre appartenance et liberté qui fonde la conscience.

La peinture est affaire de présence relative de l'œil au monde, une "histoire de l'œil" qui est un peu celle du fils prodigue des évangiles. Pour peindre, il faut qu'au monde soit un œil qui s'affranchisse et, s'affranchissant, affirme son appartenance à l'œil.

La peinture est concession relative par l'œil d'un œil au monde.

La splendeur des premières œuvres d'Odilon Redon exposées au Grand-Palais tient dans ceci qu'elles figurent, en quelque sorte, la racine de l'acte pictural, cette division du regard, qui en fait l'enfant aventureux, farouche, capricieux mais paradoxalement fidèle et sédentaire, du regard.

Qu'elles figurent cet œil dont le centre est partout, qui se clôt pour être du monde ou bien qui s'ouvre pour revenir à soi.

Dont la circonférence est la pensée du peindre.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu