ET SI LA GAUCHE, C'ETAIT UNE METHODE ?

A Saint-Malo, république corsaire, une méthode singulière suggère, à sa mesure, un mode de ressourcement de la gauche française.

Pour Daniel

 

Parlons simple : la gauche, en France, c'est sans doute depuis toujours l'invention d'une destinée commune fondée sur une conception du bien public et de la justice sociale, elle-même fondée sur une méthode généreuse et inclusive.

dsc01706

Ce que l'époque individualiste et socialement clivante refuse à la citoyenneté, la citoyenneté y aspire : elle exige que la concorde démocratique s'impose sur un socle de sincérité et de rigueur méthodique qui la dispense enfin de faire état de cette colère ruineuse à quoi la contraint l'iniquité  du temps.

Elle exige du politique qu'il travaille à lui accorder une parole qui ne soit pas un cri qui la blesse autant qu'il blesse.

Chacun à sa mesure, chacun à sa place, à gauche, dans le champ de l'activité civique, doit faire sienne l'exigence d'une écoute et d'une prise en compte rigoureuse de la parole populaire, de la volonté d'engagement citoyenne au service de la justice et de la mise en commun des destins individuels traversés, transcendés, par l'idéal d'une vie en commun soutenable.

A l'occasion des élections municipales 2020, à Saint-Malo,  au coeur de cette singulière communauté d'âmes réunie entre danse des marées et fixité de la pierre, s'est inventée une méthode politique1 dont il ne fait pas de doute que la vertu fasse écho.

Une communauté politique, soudée par l'adhésion à un corpus de valeurs issues de l'Histoire de la gauche, a donné naissance à une liste dont les membres ont été tirés au sort en son sein depuis un geste politique libre de candidature et dont le classement s'est effectué à bulletin secret depuis la production d'un credo valant second geste d'engagement politique.

Ici, ni combinaison partisane sourde à la libido citoyenne, ni tirage au sort intégral -présence et place- électoralement irresponsable, ni classement "au mérite" ou à la "catégorie sociale ou sociétale" : formule hybride, unique en France, attestant et valorisant à chacune de ses étapes la capacité citoyenne à reconnaître la valeur de l'engagement républicain et sa pertinence au champ de la légalité démocratique.

Et si la gauche, aujourd'hui, en-deçà de la profession de foi conceptuelle, c'était tout bonnement cette réinvention méthodique du politique qui fut à l'origine de son émergence historique ?

 

 

1 : La liste de la gauche citoyenne "Saint-Malo autrement", emmenée par Alain Guillard et sur laquelle figure l'auteur de ces lignes, a tiré au sort ses 43 candidats volontaires le 2 février parmi les quelque 120 signataires de sa charte de valeurs. Le tirage au sort distinguait, en fonction du souhait des candidats, des élus potentiels en positions 2 à 28  et des élus en position  29 à 43. Tous les signataires ont été destinataires, dès le 3 février, d'un bulletin de classement des tirés au sort pour les places 2 à 28 et d'un bulletin de classement des tirés au sort pour les places 29 à 43. Ils l'ont également été d'un bref autoportrait rédigé par les candidats. Le vote de classement par les signataires s'est effectué à bulletin secret le 15 février de 8h à 18h et a recueilli le vote de 81 signataires.

La liste paritaire de 43 noms se présentera su suffrage des électeurs les 15 et 22 mars.

https://saint-maloautrement.com/

https://www.facebook.com/listecit

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.