Dans quel monde vit Monsieur Woerth ?

Selon la théorie des Univers Parallèles, l’univers se dédouble à chaque fois qu’il y a choix ou alternative. Il y a donc autant d’univers qu’il y a de choix. Et il existe un Univers dans lequel Florence Woerth n’a pas démissionnée, où elle est toujours occupée à placer une partie des fonds de Madame Bettencourt, qui elle continue à frauder massivement le fisc avec la complaisance de l’UMP, parti politique au pouvoir, qui compte en retour sur sa générosité pour la campagne de 2012.

Dans ce monde, où Madame Woerth fait de fréquents voyages en Suisse, il n’a jamais été question d’enregistrements pirates selon lesquels Monsieur Woerth a demandé à un certain Monsieur de Maistre de faire embaucher sa femme. Il n’a jamais été question non plus d’une ex comptable qui dit avoir du retirer à la banque des centaines de milliers d’euros en liquide pour arroser des hommes politiques qui venaient chercher leur pots de vin dans des enveloppes en kraft chez un certain Dédé. (A propos, dans ce monde le nom de L’île d’Arros, vient du verbe arroser)

 

Bref, dans ce monde parallèle, Monsieur Woerth est un homme honnête et personne ne doute de sa probité. Il s’apprête à conduire la réforme des retraites et va faire de très beau discours, discours tous rédigés par ses conseillés, pour dire aux français, une larme à l’œil, qu’il est temps de se serrer la ceinture, et que tout le monde, je dis bien tout le monde, doit participer à l’effort National.

Dans ce monde parallèle, Monsieur Woerth bénéficie d’une excellente côte de popularité.

Malgré la douloureuse réforme, et paradoxalement, les sondages sont au zénith. On dit que c’est lui qui va sauver le pays. On parle d’un homme entièrement dévoué à sa fonction, un homme qui a le sens de l’abnégation et le goût du sacrifice. (certaines mauvaises langues disent de Nicolas Sarkozy est même jaloux de son ministre)

Bref, après des semaines très chargées, où il se dévoue corps et âme à la chose publique, Monsieur Woerth passe ses week-end à l’hippodrome de Compiègne en compagnie de sa femme, qui fait elle partie d’une association dont le président n’est autre que la personne à qui Monsieur Woerth vient de vendre ces 57 hectares de forêt qui abritent le club, pour une boucher de pain. Ils y sont donc naturellement bien accueillis et peuvent s’y reposer en toute tranquillité, un peu comme s’ils étaient « à la maison » comme on dit dans le langage courant.

Alors que le mois d’août approche, Monsieur Woerth, visage austère et probe, aura bien mérité de partir quelques jours avec sa femme se reposer sur l’île d’Arros, avant de reprendre en septembre pour finaliser cette difficile réforme des retraites. (Espérons qu’entre temps la canicule aura aidé à solutionner un peu le problème)

Dans cet univers parallèle Médiapart n’existe pas, il n’y a pas de « fascistes », ni de « néo trotskystes », et personne ne sait à qui appartient l’île d’Arros, personne ne connaît le nom de cette île. Pour les plus informés, Monsieur Woerth est tout simplement parti en vacances aux Seychelles. Pour la plupart des Français, il est en Bretagne…où il fait un temps épouvantable.

Mais voilà, on a bien dit que selon la théorie des Univers Parallèles, un univers se crée à chaque fois qu’il y a alternative, non ? Il existe donc aussi un Univers dans lequel Monsieur Courroye n’est pas l’ami de Nicolas Sarkozy. Un univers dans lequel Monsieur Courroye, touché par un profond sens du devoir et un sentiment de Justice plus fort que le besoin d’avancement que nous connaissons tous, à pris le mord au dent et mis Monsieur Woerth en examen pour trafic d’influence, financement illégal de parti politique, abus de biens sociaux et complicité d’évasion fiscale…Rien que ça ! Dans ce monde parallèle Monsieur Woerth a dû démissionner sur le champ et tout les regards se tournent à présent vers… Nicolas Sarkozy.

A l’assemblée, les députés du PS ont sacrifié leur vacances car le gouvernement est sur le point de s’écrouler comme un château de cartes et on parle d’une dissolution probable avec des élections législatives anticipées. C’est tout simplement la pire crise politique qu’ait connue la cinquième République ! D’ailleurs le New York Times titre « The « Woerth » political crisis in french History since 1789 ». (La pire crise politique dans l’histoire de France depuis 1789, avec un jeu de mot sur Woerth, « la pire » s’écrivant en réalité « the Worst » dans la langue de shakespeare)

Dans cet univers parallèle décidemment bien différent du nôtre, même TF1 semble avoir lâché le Président depuis quelques heures. La chaîne diffuse sans discontinuer des images de l’Elysée cerné de toute part par une foule qui crie « Sarkozy démission ! Sarkozy démission !" Le Président lui est enfermé avec Carla dans un profond mutisme. On l’a vaguement aperçu derrière un lourd rideau en velours rouge, dans l’embrasure d’une immense fenêtre de style empire.

Voilà. Vous auriez aimé la suite ? Et bien selon la théorie des univers parallèles tout est possible alors je vous laisse à votre imagination.

Dans notre cher univers en tout cas, il y a bien eu des enregistrements dans lesquels un certain Monsieur de Maistre dit avoir embauché Madame Woerth à la demande de Monsieur Woerth.

Il y a bien aussi une comptable, et ça, ça va être difficile de le nier…A moins que… Monsieur Woerth ne fasse appel à la théorie des univers parallèles…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.