Bac 2011 Mediapart à l'aide!

Je comprends que les problèmes du BAC ne concernent pas tout le monde et que sur l'échelle de la gravité, ça reste «anecdotique». Ceci étant, j'aurais apprécié un article de la rédaction, d'autres sites l'ont fait et élèves, parents et enseignants ont besoin d'un relais médiatique.

Je comprends que les problèmes du BAC ne concernent pas tout le monde et que sur l'échelle de la gravité, ça reste «anecdotique». Ceci étant, j'aurais apprécié un article de la rédaction, d'autres sites l'ont fait et élèves, parents et enseignants ont besoin d'un relais médiatique.

Une telle succession d'incidents n'a, il me semble, jamais eu lieu. Après le sujet d'aggrégation d'histoire médiévale, l'internat de médecine, c'est le tour du Bac. N'y aurait-il pas un lien avec le fait que les postes de fonctionnaires soient supprimés et qu'ils soient remplacés par des personnes peu ou mal formées et embauchées sur des contrats précaires ?

A ce jour, concernant le Bac, on atteint un sommet !

- Fuite des sujets de Math (avérée), physique et anglais (suspecté) pour les séries S,

- Décision totalement inepte de Luc Chatel concernant l'épreuve de math,

- Erreur dans le sujet de math (exercice 2),

- Erreur dans le sujet de physique, série S de spécialité (exercice 3),

- Sujet de secours donné en SVT ce qui sous entendrait fuites.

La déclaration du Ministre hier ne pouvait pas être pire, tant au niveau de la décision (on annule purement et simplement un exercice facile) que sur le timing, l'annonce a été faite juste avant la dernière épreuve, M.Chatel n'aurait-il pas pu réfléchir 5 minutes aux conséquences et attendre 14h avant de donner sa décision injuste ?

Que va-t-il se passer pour les épreuves de physique et anglais ?

Quel était l'objectif réel de celui qui a diffusé le sujet ? Ce point mériterait d'être creusé, ce n'est pas si clair que ça ...

Depuis 15 jours, le gouvernement fait une communication lourde et disproportionnée sur la "triche" au Bac sauf que au final, la faute ne revient certainement pas aux élèves ... Les lycéens ne sont pas responsables des fuites ni des erreurs d'énoncés et pourtant ce sont eux qui vont être pénalisés.

Que Luc Chatel ne comprenne pas l'importance de l'exercice sur les probabilités, exercice qu'il a décidé d'annuler, c'est une chose. Que ses conseillers ne le comprenne pas non plus est encore plus fort. Pourquoi ne pas avoir entendu les avis des personnes compétentes ? Quel(s) sont les arguments législatifs sur lesquels repose la décision d'annuler un exercice d'une épreuve ?

Donc un article aurait été le bienvenu d'autant qu'il est urgent d'agir, les dates des épreuves orales sont fixées au 5 juillet donc il reste très peu de temps pour demander à M.chatel de revenir sur sa décision et se préparer éventuellement à repasser les 3 épreuves.

Il est bien évident que les sujets des articles en Une ont une portée non comparable avec les incidents du bac 2011 mais quand même, un petit article qui reviendrait sur l'ensemble des soucis serait le bienvenu d'autant qu'un certain nombre d'inconnues subsistent. Tout le monde est au final concerné car si il faut réorganiser les épreuves, ça aura un coût, donc tout contribuable va contribuer. Ce sujet va donc bien au delà du Bac, il repose la question de la dérive du service public, de la compétences des ministres de ce gouvernement et des décisions à l'emporte pièce de nos politiques.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.