Génération manquée - Notre Dame et la Réaction

La réédification de Notre Dame est une occasion manquée. La reconstruire à l'identique, c'est manifester l'incapacité de notre génération à prendre sa part à l'Histoire, à y apporter sa pierre, sa touche, sa vision, en retenant du passé ce qui lui permet de construire le futur.

Un Président qui pense d'abord aux catholiques, puis aux parisiens et enfin aux français devant Notre Dame en flammes. Une première occasion manquée de placer cet événement dans une continuité historique qui favorise le progrès de la civilisation européenne. Car ce monument n'était pas un simple lieu de rite d'une religion passée dont les soubresauts continuent de générer partout sur notre planète nombre de souffrances et d'injustices. Ce n'était pas non plus un simple bijou architectural d'une capitale au lustre passé. Non, Notre-Dame c'est d'abord un patrimoine de l'humanité, de la combinaison des talents qui dans les contraintes du Moyen Age vu émerger une des plus grandes réussites de l'art gothique. 

Cet art produit par des artistes et artisans restés souvent anonymes et qui voyageaient dans toute l'Europe, bâtissant une culture européenne commune. Et puis c'est un symbole national avant d'être, effectivement, une dame veillant sur les habitants de la ville qu'elle sublime, et enfin un lieu de cultes, même rétrogrades. Sauf que ce qui a émergé et que cette prise de parole décevante du chef d'Etat a révélé, c'est la victoire de la réaction et un signe de fin de civilisation : notre incapacité à créer pour prolonger l'oeuvre du passé et nous connecter avec le futur. 

1. Choc et réaction. 

2. Lien de notre génération avec le génie passé et futur.
Une génération perdue pour une humanité condamnée.

En créant ce lien à travers la restauration d'une œuvre maitresse du passé, en s'y liant et en définissant son orientation pour les générations futures en y ajoutant le génie de notre époque.

3. Vicitmes de la réaction, bruit linéaire de l'encéphalogramme losrque le cerveau cesse toute activité.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.