Charlie ce Misanthrope cynique.

12919653-876151649178198-8615318196505480622-n 12919653-876151649178198-8615318196505480622-n

 

stromae-0 stromae-0

Stromae est née en 1985 en Belgique d'une mère Belge et d'un père Rwandais. Son père a été tué pendant le génocide Rwandais en 1994. La chanson "Papa où t'es" est un hommage  antérieur aux attentats. 

Ce dessin peut évidemment être interprété sous des angles différents.

 

Décryptons d'abord l'image pour mieux analyser les éléments.:

-La Belgique déboussolée est écrit en tout petit.

-La peau de Stromae est blanchi mais certains de ses traits sont exagérés (nez,bouche).

-Le noeud papillon est mis en avant par sa taille et la position des mains.

-3 membres et un oeil sont personnifiés et répondent à Stromae.

- Une phrase de Stromae est mise en exergue :"Papa où t'es?".

 

La première chose qui frappe le regard c'est le sujet principal.  Il ne s'agit pas de la Belgique déboussolée. Stromae occupe tout l'espace avec 4 morceaux de corps. La Belgique s'efface devant ce chanteur qui la représente.

Stromae avec la question:"Papa où t'es ?" s'adresse à son père et indirectement parle du génocide rwandais. La question d'une recherche filiale morbide s'impose avec les réponses des morceaux de corps. L'amalgame est malsain. L'histoire de Stromae n'est pas celle des belges, pas plus que l'histoire de la Belgique n'est celle de Stromae.

La comparaison entre les attentats de Bruxelles et le génocide rwandais est totalement déplacée et indécente. Instrumentaliser le deuil d'un père aussi.

Je vois d'autres possibilités d'affiner l'interprétation:

-Les morceaux de corps sont belges et non rwandais. Stromae cherche des restes de son père sur les lieux des attentats. Peu de gens vont jusqu'à chercher un proche dans des restes sanguinolents. Grotesque, son père est mort découpé au Rwanda. 

-Stromae est curieusement presque blanc avec des traits "négroïdes" exagérés. Avec une part d'imagination, je pense qu'on peut voir dans ce dessin, un Stromae anthropophage. Un noir qui parle avec des morceaux de viande... Le noeud papillon évoquerait un tibia. Les proportions importantes prises par ce noeud papillon sont d'ailleurs difficiles à interpréter.

L'actualité Belge disparaît derrière le récit de Stromae. Quelque soit la provenance symbolique des morceaux de chairs et l'histoire qui en découle.  Le dessinateur n'a qu'une ambition: ajouter de l'horreur à l'horreur. Ses amalgames sont une surenchère cynique, misanthrope, voir raciste. Chacun jugera des éléments xénophobes (traits de Stromae/cannibalisme).

Charlie Hebdo n'est pas seulement dérangeant, comme le dit Moustique.be. Il ajoute à des sujets consensuels, haine, confusion, et en grossit les traits négatifs . L'humour noir se veut excuse, mais la pensée est médiocre, voir mortifère. CH se borne à grossir les traits de ce qui heurte nos conscience et notre humanité. Vous voyez quelqu'un écrabouillé sur la route, Charlie Hebdo vous montre une voiture qui vient re-écrabouiller le cadavre, avec une fanfare de nains, et une petite fille habillé en clown qui se fait sodomiser par un ours. Tant pis pour le cadavre et l'absence de message!

L'édito de Riss (amalgames et essentialisations): https://www.zamanfrance.fr/article/charlie-hebdo-tariq-ramadan-femme-voilees-sont-complices-terrorisme-20869.html

http://www.moustique.be/15635/je-ne-suis-plus-charlie

La famille de Stromae (Figaro)

 

xvm0a2034ac-f653-11e5-acfd-2677b649233a xvm0a2034ac-f653-11e5-acfd-2677b649233a

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.