Véhicules électriques et autonomes : objectif 2030

Amon d'Enerconfort vous dévoile une étude révélée par le conseil McKinsey et Bloomberg New Energy Finance : les voitures électriques représenteraient plus de la moitié du parc automobile dans les grandes villes d'ici 2030.


L'électrique en puissance

Renault Zoe au Salon International de l'Automobile à Moscou en 2012 © Kirill Borisenko Renault Zoe au Salon International de l'Automobile à Moscou en 2012 © Kirill Borisenko

Les normes inflexibles sur les émissions polluantes encouragent fortement les usagers et entreprises à modifier leurs habitudes. 

Tout juste terminé, le salon Mondial de l'Automobile 2016 qui se tient chaque année à Paris vient confirmer la tendance. Cette année, le modèle 100% électrique ZOE de Renault a fait craquer beaucoup de visiteurs. Le commissaire général du Mondial de l'Automobile a d'ailleurs réaffirmé l'engouement général pour le développement de ce type de voitures écologiques.

Actuellement, le marché des véhicules électriques représente à peine 1% du marché automobile français. Cependant, Jürgen Schenk, directeur de l'unité électrique de Mercedes-Benz confirme que nous approchons irrémédiablement de la pérennisation de la voiture électrique sur le marché de l'automobile futur. Il ajoute même qu'à partir de ce moment, nous verrons d'énormes avancées technologiques notamment au niveau de l'autonomie des voitures face à une demande qui augmentera exponentiellement.

 

Le marché de l'innovation

Aujourd'hui, la voiture électrique joue le rôle de voiture urbaine. Utile pour les déplacements courts et pratique par sa petite taille. Cependant, à terme, les voitures électriques se positionneront comme le véhicule familial, pour tout type de trajets. Chaque innovation apporte son lot de changements sur le marché de l'automobile.

La voiture autonome est aujourd'hui l'innovation dont tout le monde parle. Apple, Google, Tesla et bien d'autres se lancent dans le développement de voitures qui ne nécessitent pas de chauffeur. Renault et PSA ont d'ailleurs annoncé lors du salon Mondial de l'Automobile que, dès 2018, les voitures intègreront de vrais systèmes d'intelligence qui rendront la conduite plus confortable et moins dépendante de son conducteur.

Google, l'un des premiers à se lancer dans le développement de voitures autonomes, a aujourd'hui 58 voitures qui circulent en totale autonomie aux États-Unis. Celles-ci ont parcouru près de 3 400 000 kms depuis 2009. Les équipes de Google ont même affirmé qu'aujourdhui, "nos voitures peuvent affronter sans problème des situations inhabituelles comme un véhicule -ou trois- qui roulent à contresens". 

 

Au travers d'innovations comme la voiture électrique, Enerconfort souhaite souligner et soutenir l'importance d'anticiper les besoins futurs, notamment en terme d'énergie électrique. L'avenir soulève bien des questions qui nécessitent une restructuration de nos modes de consommation pour anticiper les problèmes de demain. Ensemble, nous devons construire les fondations d'un futur propre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.