Giuseppe Belvedere : l'ami des pigeons diffamé par le conseil de quartier du 4e arrdt de Paris

Les anges ne meurent pas © Diane Richard
Les anges ne meurent pas © Diane Richard

Sous la houlette de certains commerçants, le conseil de quartier Saint Merri du 4e arrondissement de Paris a lancé en octobre 2013 une pétition honteuse à l'encontre de Giuseppe Belvedere qu'ils ne nomment pas (pour se protéger d'une attaque en diffamation ?) et décrivent comme une personne "qui souffre probablement de problèmes psychiatriques", qui est "extrêmement agressive en particulier envers les enfants", "refuse tout dialogue" et demandent sa "prise en charge médico-sociale".

Eh oui, pour ces braves gens dépassés par le problème des pigeons, il est bien plus facile de nommer un bouc emissaire responsable de tous les maux réels et imaginaires causés par quelques centaines de volatiles que de demander à leur élu pourquoi il n'installe pas de pigeonnier contraceptif dans leur arrondissement, pourquoi il en met en place aucune politique de contrôle de la reproduction des volatiles...

Eh oui, pour ces braves gens, il vaut mieux diaboliser Giuseppe que de lui venir en aide et de lui prêter assistance alors que c'est lui l'agressé auquel on va jusqu'à refuser la possibilité de porter plainte !

Merci de signer l'une de ces pétitions et d'inviter vos contacts à le faire
pour qu'on fiche enfin la paix à ce vieil homme !

Vous avez un compte Facebook ? Signez ici

Vous n'avez pas de compte Facebook ? Signez ici

Et pour découvrir l'histoire de Giuseppe, rendez-vous sur SA page


11-11-2012-giuseppe-belvedere-ete-violemment--L-1QfXWp.jpeg


11-11-2012-giuseppe-belvedere-ete-violemment--L-lQl44K.jpeg



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.