Sur l'Entretien avec un "architecte" du programme de Fillon;

Réponse, à ceux qui, comme l'ami "fablyrr ", pensent qu'il est important pour la République, qu'un porte parole de Fillion ait eu droit à sa "tribune " sur MDP. 

 Un meeting, ou ne s'exprime qu'un parti pris, ça se paie. Et ça s'annonce. Dans les conditions d'espèce, cette tribune, comme vous le remarquez, ressemble, car sans contradiction perceptible,  à un meeting. Mini ? l'impact ici est potentiellemnt probablement plus important en nombre, que bien d'autres, comptés dans la campagne électorale.

Les "idées" de ces gens là, architectes libéraux et ultra réactionnaires, occupent directement ou par perroquets adoubés par la finance, donc la plupart des médias depuis des décennies. Et quand ce ne sont pas ceux de cette étiquette là, ce sont leurs frères en "politique sans alternative possible..."  une intox tatchérienne. Une scie qui inflige le "prêt à penser", une mouscaille réchauffée, toujours plus puante à ré avaler sans mâcher. Comme l'hostie de chaque jour. Elle sacralise le dogme de l'offre des puissants. Incontestablement autoritaire car unique, bien que multipliée par l'écho des mille voix, plus ou moins arrogantes et aigües, de la même "médiacratie". Un pseudo "vérité qui n'est qu'un leurre à gogos. Celui de l'éternité de faits accomplis, tyranniques et crasseux, de forfaitures crapuleuses. Le cynique précepte de la logique des injustes: Une vie dans l'agonie de toute pensée cognitive et dans je ne sais quelle repentance pour ceux du bas, parce que le dieu fric, qui depuis 30 ans détruit le monde humain,  ne cohabite qu'avec ceux qui habitent en haut.

Et cela, c'est un comble, parce que plus riches collectivement que jamais, l'orchestre est dirigés depuis 40 ans par des chefs qui n'entendent que d'une oreille, la droite, et ne jouent que des réquiems pour le plus grand nombre, donc plus de profits, obscènes et inutiles,  pour la poignée qui sont payées pour les enterrer. Le dieu du fric, forcément réprouvé par ( s'il existait) celui (auxquels par ailleurs ils se réfèrent...) qui les chassait du temple. N'est qu'injustice. Inhumain.

 

Un droit à tribune !

Quel "droit"? Je crois comprendre que pour vous ce n'est pas qu'un droit à un siège dans un débat, face à une opposition,sérieuse, sur le fond et les réalités, mais à une "tribune" : A une propagande privilégiée. Un super rab à la "macronite" bancaire. Comme sur une vulgaire  lucarne à blaireaux? En campagne électorale !

Nous qui sommes actionnaires, et chaque année renouvelables, pour un écran différent, ne méritons pas ça. Un journal "différent" ne doit pas être une nouvelle tribune (une Xème, une supplémentaire, une de trop) où, sans ouvertement servir le caviar, ou agiter l’encensoir, les "journalistes", qui représentaient la rédaction, ont au moins oubliés d'être des professionnels avertis.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.