Merci, Monsieur Albert.

Albert Jacquard, né le 23 décembre 1925, aurait eu 93 ans.

C'était un être humain exceptionnel. Les circonstances l'avait privé d'un joli visage, mais qu'il était beau, et bon. Cet homme.

Il a laissé des livres, d’enseignements intemporels.

Les macrons passent toujours trop lentement. Les Jacquards restent malgré le temps.

Finalement seule l'intelligence reste. La rouerie, qui n'en n'est qu'un avatar contraire, s'oublie. Heureusement.

C'était un grand homme, Monsieur Jacquard. Il avait une culture infinie, et l'intelligence du cœur. Comme tous les vrais intelligents il était d'une simplicité telle, que le rencontrant au hasard dans la rue, j’ai pu l’aborder et m’entretenir avec lui sans aucun protocole, comme me l'ont confirmé dix mille  qui ont  milité et manifesté à ses côtés pour la défense des défavorisés des plus malheureux.
Il était curieux de tout et révolté par toutes les formes d'injustice. Il aura été jusqu'au bout un militant infatigable de toutes les associations pour la reconnaissance de la dignité de tout homme.

Vous êtes inoubliable, Monsieur Jacquard. Vous avez été une boussole. Vous êtes, dans mon panthéon personnel, l'une des plus brillantes étoiles.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.