Le piège à cons.

Des gens reprochent, ou le sussure... à certains de ne pas voter comme un seul homme contre la bête, en votant pour ceux qui l'ont sciemment créée ! Comme à chaque élection...

Il faudrait cette fois voter pour Macron, le fossoyeur du code du travail (seule défense contre la seule loi du plus fort). Il faudrait cette fois voter, sans moufter, pour celui qui représente tout et tous ceux dont on ne veut pas ; celui qui, avec 24%, va faire passer par ordonnances tout ce pourquoi 70% des Français, et la majorité des syndicats excepté bien sûr La CFDT (ce syndicat politique, qui a fait passer, y compris sous la droite avouée, tout ce qui casse les acquis sociaux et écologiques obtenus par des siècle de lutte au prix de morts) par nos anciens, notamment les résistants au nazisme qui ont décidé que les jours seraient heureux.

Macron ce sera  un retour au travail à la tâche, sans "hésitation ni murmure ni droit. Tu gagnes peu, et je te prélève ce je veux.  Merci no't bon maitre, respect à m'ame Brigitte, et merde à Marianne ! Le "partenariat". C'est un diner de cons. Bon appétit à eux.    
Il n'y avait, évidement qu'une solution pour que le Pen ne risque pas d'être présidente. C'est qu'elle ne soit pas au second tour. Le seul vote qui pouvait l'empêcher. C'était celui pour JL Mélenchon largement en tête de la gauche.

Il appartenait aux vrais adversaires des fachos, de le faire, non au deuxième tour comme ils le promettaient sans le faire... mais dès le premier. Les chiffres parlent. Le Pen, le père fouettard de service, ne passait pas au second, et Macron, cette marionnette, cette créature de la finance, choisi par  Hollande et son PS, et du patronat (quelle belle équipe!), n'était que second. Ce qui, déjà, empêchait l’émission "love story" jusqu'à la rotonde où l'on ne plébiscitait pas Marianne, mais "Brigitte"...! Sublime prélude du spectacle que sera le quinquennat. Du trumpisme bis.


Et de soi disant anti fascistes ont tout fait pour empêcher la seule façon d'éliminer le Pen du second tour. C'était qu'elle le soit au premier... Ils ont gagné.... 
 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.