Piotr

Piotr Pavlenski est-il un agitateur ennemie de la démocratie ou grain de sable dans les rouages d'un système oligarchique et manipulateur? artiste contestataire indépendant ou instrument d'opposants?

Depuis la vidéo de Benjamin Griveaux relayée sur les réseaux nous avons assisté à une levée de boucliers des politiques dénonçant une attaque immorale, effectivement c'est le cas, cette manière de dénoncer est elle pour autant indéfendable?........... je ne crois pas!

Premier constat : Je ne vais pas revenir une énième fois sur les raisons qui prouve que notre société est dirigée par une classe dominante avec un système de classes sociales hérités de génération en génération.

Comment nous fait-on croire que l'on vit en démocratie? Premièrement parce que les mensonges n'engagent que ceux qui y croient ensuite avec cette mascarade que l'on appelle élection qui donne apparemment à une partie de la population l'impression de s'exprimer, et finalement par une certaine porosité des parois inter-castes (eux présentent ça comme "l’égalité des chances" mais là on en revient au premièrement......).

Au final la classe dominante continuera à dominer et la classe dominée continuera à être résignée, sauf exceptions évidemment celles qui justifient la règle, d'autant que des exceptions existent aussi dans les dictatures les monarchies ou les régimes autoritaires.

Pour résumer nous avons nos élites qui monopolisent les pouvoirs ainsi que les pôles d'informations, et par ce biais diffusent leur propagande ou plutôt leur dogme, car c'est bien de cela qu'il s'agit, aujourd'hui notre système politico-économique n'est plus une succession de choix que l'on pourrait discuter sur le fond, mais un évangile que l'on doit accepter, et comme au moyen age les mécréants seront châtiés. dans ce contexte bâtit d'absolu il devient difficile d’être en opposition avec le système aussi absurde soit-il, alors comment lutter de manière pacifique? les gilets-jaunes ont essayés, on leur envoie les CRS et on leur crève les yeux, tiens encore une référence au moyen age......

le second constat, également un phénomène de société: il n'y a plus de fond aujourd'hui en politique, tout n'est que forme, communication, marketing et packaging, on nous vend une loi comme une boisson gazeuse à grand renfort de communicants de sondages décortiqués et d’éléments de langage martelés encore et encore....... ça de démocratie....... Et ceci est un point intéressant car face à cette posture péremptoire et des hommes politiques qui depuis des décennies ne sont que des VRP d'un système économique anthropophage, nous ne sommes que des clients abusés mal informés sur ce que nous acceptons de signer.

Petite aparté en passant : il faut bien admettre que le bourrage de crane fonctionne puisque en France les candidats qui représentent ce système économique et qui prônent une politique qui défavorise de 80% des électeurs remportent toujours 90% des voix en cumulé. alors que la candidature d'un Besancenot par exemple est jugée pas sérieuse par les couches sociales même qu'il défend...... Allez comprendre!!!!!

Le paraitre donc, que ce soit voulu par certains pour faciliter la propagande ou le résultat d'une évolution sociétale du traitement de l'information, on en reste aujourd'hui à l'artifice et nos dirigeants s'en sont vite accommodé, leur seule et unique préoccupation devient leur image, cette image à pris une importance telle qu'elle détermine aujourd'hui le monde politique, c'est avec leur image que les politiques espèrent se démarquer, Ils ont eux même porté les bataille sur ce terrain, pourquoi s'offusquent-ils lorsqu'ils sont attaqués par ce biais?

Si l’outil par lequel les oligarques ont choisi de nous soumettre est efficace il devient aussi le seul domaine sur lequel il sont vulnérables, il suffit de les montrer sous leur vrai jour pour détruire leur crédibilité, c'est ce qu'a fait PP et ça marche........ philosophiquement il est très intéressant pour une "démocratie" de voir que lorsqu'un dirigeant est montré comme agissant comme un être humain il en devient "persona non grata" mais c'est bien la preuve encore une fois que nous ne sommes pas dans une démocratie.

 Et dans ce même contexte la fin justifie-t-elle les moyens? ... BAC philo.... eh bien aujourd'hui la question serait sommes nous égaux face aux moyens, avons nous, peuple de France les mêmes tribunes, notre indignation a-t-elle autant d'écho que la puissance biblique des mots du gouvernement? Nous savons que NON!!! alors dans ce contexte particulier peut être que la fin justifie certains moyens.....Dans un système aussi cadenassé l'immoralité devient peut être la seule arme efficace.....

alors oui je le dis tout de go, ce qu'a fait PP est totalement immoral et je le dénonce,il n'a peut être d'ailleurs pas agi seul, pourquoi pas un complot orchestré par d'autres classes dominantes de l'opposition, ceci étant l'ennemi de mon ennemi n'est pas mon ennemi et  j’admets dénoncer encore plus les agissements cyniques de nos griveaux-sarko-balkany-chirac-cahusac-woerth-fillon, et malheureusement etc.etc.......

 Mais attention Piotr, la classe politique ne se laissera pas faire à ce petit jeu, on ne s'attaque pas a nos élites sans un gros retour de bâton. Tu as connu le régime Russe de Poutine et tu t'es dit :" c'est bon en France c'est gentillet en comparaison, il y a les droit de l'homme et la liberté d'expression"......... ce n'est pas si simple, les gens ne sont pas muselés effectivement mais poussés vers le mutisme, tu as des droits effectivement mais ILS en ont des relations bien placées, tu as déjà été arrêté mais ton calvaire ne fait que commencer si tu t'obstine dans cette voie.

n’hésitons plus a débattre.................

Jean

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.