Les deux mamelles du Front National

Comment expliquer le vote grandissant du Front National ? Comment lutter contre ?

Un Plan pour réduire l'audience du Front National en deux points. Le premier point est reconnu par la classe politique, même si les solutions ne sont pas au niveau attendu. Le deuxième point est par contre complétement négligé, alors qu'il est essentiel.

1°) Bien sûr le racisme, principalement l'islamophobie. Les discours actuels sur les musulmans se rapprochent dangeureusement des éléments de langage utilisés dans les années 30 au sujet du peuple juif. L'antisemitisme de l'époque est en passe de disparaître avec la disparition de ces générations, remplacé par un antisémitisme liè au conflit Israélo-palestinien.

L'Islamophobie, en France est essentiellement liée à la gestion désastreuse de la fin de la guerre d'Algérie. Il est d'une urgence absolue de réunir des historiens des deux pays (Algérie et France), afin d'en écrire l'histoire sans complaisance, et d'en tirer les conséquences (reconnaissances, voir Justice).

L'antisémitisme actuel est essentiellement du au conflit en Palestine, pourvoyeur par ailleurs de l'essentiel du terrorisme, de façon direct ou indirect. Il est d'une urgence absolue de résoudre politiquement ce conflit, par une reconnaissance d'un état palestinien, et donc les droits internationaux induits. Faire respecter ensuite le droit international de manière équitable dans cette région.

 2°) Et surtout la corruption ! Le score du Front National au élections législatives partielles à Villeneuve sur Lot de 2013 (46%) tout de suite après la demission de M.Cahuzac, contre 12% aux presidentielles de 2012 est pourtant clair. Tout le monde n'est pas devenu raciste en un an !

Evidemment c'est le résultat d'un ras le bol de la corruption apparente, et surtout de l'impunité qui l'accompagne. Pourquoi Podemos ou Syriza reussissent à rassembler en Espagne ou en Grèce ? Ils ont un discours bien plus clair sur ce "cancer de la société" bien plus grave et à un stade bien plus "terminal" que l'assistanat. Aucun discours politique, avec un plan clair et rigoureux sur la corruption. Juste des avis sur l'exagération du terme "tous pourris" en assurant que la "très grande majorité" des élus sont honnètes.

Pour retrouver la confiance des électeurs qui ont rejoint le Front National, il est d'une urgence absolue, pour les différents partis politiques, de proposer un plan anticorruption, rigoureux, implacable, et sincère. Il est tout aussi urgent que les journalistes arrêtent leurs complaisance, sous pretexte que "ça a toujours exister".

Quelles mesures simples attendent les électeurs ?

- Traçage transparent et absolu de l'argent public (y compris les frais de nos élus)

- Criminalisation de la corruption et du détournement d'argent public.

- Indépendance complète et absolue de la justice, notamment du parquet. 

- Interdiction du cumul des mandats électifs dans le temps, (lutte contre le clientelisme), et bien sûr simultanné.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.