GRENADE EXPLOSIVE

La coupure qui s’est installée entre une partie de la jeunesse qui se reconnaît dans la mouvance zadiste et le système démocratique représentatif, plus encore après la mort de Rémi Fraisse, risque de prendre des proportions aux conséquences incontrôlables. Une fois qu’on a condamné les violences des manifs du 1er novembre, il reste à se poser la question de savoir pourquoi se développe cette radicalité. Et quel renouveau démocratique pourrait y répondre intelligemment. LA SUITE SUR http://etatsetempiresdelalune.blogspot.fr/2014/11/grenade-explosive.html

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.