UN NANTAIS OTAGE DE POUTINE

Un Français victime d'une machination politico-judiciaire en Russie. Yoann Barbereau risque jusqu'à 20 ans de prison pour des accusations inventées de toutes pièces.

 

Depuis février 2015, un Français est victime d’une machination politico-judiciaire du FSB, les services secrets russes, et des potentats locaux d’Irkoutsk (Sibérie). Yoann Barbereau, un Nantais de 38 ans, directeur de l’Alliance française d’Irkoutsk, vit depuis un an et demi un cauchemar. Frappé d’une accusation infamante, en réalité victime d’un coup monté et d’une procédure délirante (pièces falsifiées, preuves fabriquées, etc.), il risque 20 ans de prison. La voie diplomatique a échoué pour l’instant, malgré l’attention soutenue de Jean-Marc Ayrault. Un comité de soutien vient de se créer à Nantes : https://www.facebook.com/yoannbarbereauliberation/

 

Toute l’affaire est résumée ici :

 

http://etatsetempiresdelalune.blogspot.fr/2016/05/un-nantais-otage-de-poutine.html

 

 

Les activités culturelles de Yoann Barbereau à Irkoutsk, sa visibilité institutionnelle et mondaine, en ont fait une cible toute désignée lors de la crise ukrainienne et de la tension entre la Russie et la France, notamment lors de la rétention des porte-hélicoptères Mistral.

 

S’ajoute à cela qu’une libération de Yoann Barbereau signifierait que la justice russe se désavoue elle-même (procédure ubuesque, magistrats intègres cassés et limogés) et mette en pleine lumière les méthodes mafieuses de nombreux politiciens, magistrats et policiers locaux, sans parler des agents du FSB…

 

Le statut bâtard des Alliances françaises ne donne pas l’immunité diplomatique à ses employés, bien qu’ils appartiennent au Quai d’Orsay.

 

Enfin tout ceci a lieu sur fond idéologique russe anti occidentaux, supposés « dévoyés ».

 

Bref, une affaire difficile et pénible.

 

Le comité de soutien est déterminé à ne pas lâcher l’affaire, jour après jour. Une pétition va circuler prochainement. Des voix courageuses s’élèvent en Russie…

 

Nous vous tiendrons informés des suites…

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.