Luc Le Vaillant est-il sexiste ?

L'un des derniers portraits signés Le Vaillant dans Libé, La femme voilée du métro (07-12-15) a suscité l'indignation un peu partout en France. A tel point que le colonel Joffrin s'est senti obligé, en un de ces éditoriaux dont il a le secret, de sauver le soldat Le Vaillant. Le Vaillant sexiste ? Nooooon, voyons, qui pourrait penser une chose pareille ?

Alors relisons le portrait non sexiste de Claire Chazal qui s'intitulait, hasard des mots : « Les seins nus de l’été ou la libération télé de Claire C. »

Qu’écrit notre féministe ? Ben, tiens, il se surpasse :

De même, il est assez classique que la débutante ambitieuse, qui ne déteste pas être dominée par une figure masculine impérieuse, s’attache sentimentalement à l’un de ses collègues en JT à la notoriété instituée et au charisme incontrôlé.

Avant, on mangeait le cœur de son ennemi. A défaut de cannibalisme, le socratisme peut aussi être sexuel pour les entrants dans la carrière. Je ne parle pas de promotion canapé, je parle d’échanges de fluidités, d’imprégnation d’affects et de réassurances croisées. Car Pygmalion, parfois, ne se sent pas au mieux…

Chazal a l’image faussée d’une bourgeoise indolente, fatigant sa neurasthénie sous les marronniers, regardant les joueurs de tennis tacher le blanc de leurs tenues de l’ocre de leur énergie.

C’est alors que la mélancolie semble l’enfermer dans un stéréotype fané, que la vitesse de libération de Chazal décoiffe les moulins. Elle fait un bébé toute seule comme dans une chanson de Goldman. Elle soutient la cause gay ou s’enthousiasme pour une culture pas forcément grand public. Lectrice compulsive, elle écrit des romans à clé où l’autofiction porte un masque troué, exact inverse de ce que fait Christine Angot. Ce qui ne veut pas dire que Chazal n’ait pas un petit talent de romancière ni que Angot ne fatigue pas son monde à raconter toujours la même histoire à la vérité affirmée.

Le temps passant, la proie consentante se fait chasseresse. Chazal copine avec un acteur de gauche, puis joue les cougars. Il ne lui manque qu’un rappeur star en descente de lit pour parfaire le tableau de l’égalité des sexes.

En fait, mon grand regret sera d’être désormais privé des photos d’été à demi-volées que publiaient Voici et compagnie. L’on y croisait Claire Chazal seins nus sur les plages, histoire de se rappeler à notre bon souvenir d’avant rentrée des classes.

http://www.liberation.fr/chroniques/2015/09/14/les-seins-nus-de-l-ete-ou-la-liberation-tele-de-claire-c_1382440

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.