ERIC GLUARD
Ma personnalité est ma destinée : "Vivre ses rêves ou rêver sa vie, je choisis les deux..."
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 févr. 2017

PENSER L'AUTOFORMATION

"L'Autoformation est un processus autonomisant de mise en forme de soi, centré sur la personne ou le groupe, étayé sur le collectif. Ce processus conjugue acquisition de savoirs, construction de sens et transformation de soi. Il se développe dans l'ensemble des pratiques sociales et la vie dans son ensemble."

ERIC GLUARD
Ma personnalité est ma destinée : "Vivre ses rêves ou rêver sa vie, je choisis les deux..."
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'Autoformation

L'autoformation est une notion centrée sur l'idée d'apprendre par soi-même dans une société éducative, elle se qualifie par son opposition au modèle scolaire, à la formation par d'autres "hétéroformation". Derrière ce mot et son aura d'autonomie se cachent des signifiés multiples et parfois contradictoires dont l'idéal individualiste ou l'idéal démocratique. D'une part l'autoformation en renvoyant la responsabilité des apprentissages aux individus participe d'une culture de la compétition, de la liberté individuelle, d'autre part la prise en charge de l'éducation par les usagers , la participation de l'apprenant à son propre devenir éducatif inscrit l'autoformation dans une conception de la démocratie. L'autoformation a une visée émancipatrice inscrite dans l'histoire de l'éducation populaire, mais aussi dans l'histoire de la formation initiale(école nouvelle), de la formation professionnelle et de l'éducation permanente.

La définition du GRAF (Groupe de Recherche sur l'Autoformation en France) paraît être la plus complète :

"L'Autoformation est un processus autonomisant de mise en forme de soi, centré sur la personne ou le groupe, étayé sur le collectif. Ce processus conjugue acquisition de savoirs, construction de sens et transformation de soi. Il se développe dans l'ensemble des pratiques sociales et la vie dans son ensemble." :

GALAXIE DE L'AUTOFORMATION © Philippe CARRE

 L'autoformation, comme prise de pouvoir personnel ou collectif sur sa formation, est un processus d'émancipation critique : elle opère dans la marge plutôt que dans la norme sociale et culturelle. Elle est du côté du changement social et culturel plutôt que de sa reproduction. Elle s'affirme dans la résistance, dans le "non" aux différentes formes de conformisme. Elle milite en faveur de toutes les formes d'autonomisation sociale, culturelle, économique, pédagogique. Au plan personnel, l'autoformation est l'action de la personne sur sa formation. Elle peut être comprise comme l'appropriation de sa démarche d'éducation et de réalisation de soi en relation avec les autres : par et pour la personne, mais en relation avec d'autres. L'autoformation n'est donc ni l'isolement, ni l'individualisme.

L'autoformation suppose l'acceptation de l'inachèvement : elle implique pour le sujet l'acceptation de son "inachèvement", l'acceptation de l'incertitude, du doute et de l'altérité. L'autoformation ne signifie pas isolement mais représente le résultat d'un métissage d'auto, d'hétéro et d'écoformation (G. Pineau qualigie cette approche de biocognitive).

Une autonomie qui se joue dans l'interdépendance : l'autoformation est action d'un sujet sur lui-même et sur ce qui le détermine : ce n'est pas de l'indépendance mais une autonomisation qui se nourrit de ses dépendances par prise de conscience et rétroaction sur les processus qui l'ont fait émerger.

L'autoformation, un processus de construction de sens qui s'ouvre sur le dialogue et la confrontation à d'autres cadres de référence.

Les pratiques d'autoformation ne sauraient être réduites aux formes domestiquées des institutions éducatives : elles investissent des espaces-temps multiples, des plus intimes aux plus socialisés, des plus individuels aux plus collectifs.

Dans le contexte de la formation à distance l'autoformation prend souvent le sens d'apprentissage autodirigé (self-directed learning) Cette notion correspond à une approche de la formation dans laquelle l’apprenant exerce le contrôle principal sur les choix d’objectifs et de moyens de son apprentissage. Cette notion suppose en effet une organisation de la formation centrée sur l’apprenant, mais aussi une vision de l’apprenant capable de gérer son apprentissage de façon autonome. L’apprentissage autonome n’est pas réalisable sans un certain nombre de conditions, variable selon les auteurs, mais parmi lesquelles on trouve nécessairement  :

  • l’existence d’un projet personnel de l’apprenant ;
  • un contrat de formation individualisé entre l’apprenant et l’organisation formatrice ;
  • un système d’apprentissage médiatisé et de remédiation des difficultés d’apprentissage ;
  • une gestion souple et individualisée de l’accès aux moyens d’apprentissage, des temps et des lieux de formation ;
  • la présence de formateurs-médiateurs.

Enregistrer

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
La visite du ministre Lecornu a renforcé la colère des Guadeloupéens
Le barrage de La Boucan est l'une des places fortes de la contestation actuelle sur l’île. À Sainte-Rose, le barrage n’est pas tant tenu au nom de la lutte contre l’obligation vaccinale que pour des problèmes bien plus larges. Eau, chlordécone, vie chère, mépris de la métropole... autant de sujets que la visite express du ministre des outre-mer a exacerbés.
par Christophe Gueugneau
Journal — France
L’émancipation de la Guadeloupe, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue l’île antillaise, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio
Journal — France
Didier Raoult éreinté par son propre maître à penser
Didier Raoult défend un traitement inefficace et dangereux contre la tuberculose prescrit sans autorisation au sein de son institut, depuis au moins 2017. Le professeur Jacques Grosset, qu’il considère comme son « maître et numéro un mondial du traitement de la tuberculose », désapprouve lui-même ce traitement qui va « à l’encontre de l’éthique et de la morale médicale ». Interviewé par Mediapart, Jacques Grosset estime qu’il est « intolérable de traiter ainsi des patients ».
par Pascale Pascariello
Journal — International
Variant Omicron : l’urgence de lever les brevets sur les vaccins
L’émergence du variant Omicron devrait réveiller les pays riches : sans un accès aux vaccins contre le Covid-19 dans le monde entier, la pandémie est amenée à durer. Or Omicron a au contraire servi d’excuse pour repousser la discussion à l’OMC sur la levée temporaire des droits de propriété intellectuelle.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Ensemble, contre les violences sexistes et sexuelles dans nos organisations !
[Rediffusion] Dans la perspective de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, un ensemble d'organisations - partis et syndicats - s'allient pour faire cesser l'impunité au sein de leurs structures. « Nous avons décidé de nous rencontrer, de nous parler, et pour la première fois de travailler ensemble afin de nous rendre plus fort.e.s [...] Nous, organisations syndicales et politiques, affirmons que les violences sexistes et sexuelles ne doivent pas trouver de place dans nos structures ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Pas de paix sans avoir gagné la guerre
« Être victime de », ce n’est pas égal à « être une victime » au sens ontologique. Ce n’est pas une question d’essence. C’est une question d’existence. C’est un accident dans une vie. On est victime de quelque chose et on espère qu'on pourra, dans l’immense majorité des cas, tourner la page. Certaines s’en relèvent, toutes espèrent pouvoir le faire, d’autres ne s’en relèvent jamais.
par eth-85
Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI
Billet de blog
Les communautés masculinistes (1/12)
Cet article présente un dossier de recherche sur le masculinisme. Pendant 6 mois, je me suis plongé dans les écrits de la manosphère (MGTOW, Incels, Zemmour, Soral etc.), pour analyser les complémentarités et les divergences idéologiques. Alors que l'antiféminisme gagne en puissance tout en se radicalisant, il est indispensable de montrer sa dangerosité pour faire cesser le déni.
par Marcuss