Eric LABBE
Abonné·e de Mediapart

83 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 févr. 2020

CDCH France : un logiciel 100 % Turf et 100 % perdant !

Toujours prêt à débusquer les organismes peu scrupuleux envers leurs clients/pigeons, voici donc une nouvelle arnaque.

Eric LABBE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Etant un turfiste amateur occasionnel, une annonce attire mon regard:

« Testez librement le logiciel pendant 90 jours. Si jamais vous n’arriviez pas à trouver une façon d’améliorer la réussite d’un jeu et vos gains grâce à la technique des entonnoirs qui vous sera expliquée, vous serez remboursé immédiatement, sur simple demande. Votre accès au logiciel sera évidemment stoppé après votre remboursement. »

Coût du logiciel : 347 €

Coût des cadeaux gratuits : 4 708,00 € (non, aucune erreur de frappe, il s’agit bien de quatre mille sept cent huit euros)

Je commande donc le fameux logiciel pour la somme de 347 € avec paiements en 3 mensualités ; de la sorte, j’ai largement le temps de rentabiliser mon investissement avant de régler la totalité du logiciel en question qui en rajoute une couche en écrivant : « Vous prenez donc 0 risque puisque soit vous arrivez à améliorer vos résultats, soit vous êtes remboursé ! »

Conformément aux incitations marketing du CDCH France « …. j’agis maintenant pour changer ma vie de joueur ! »

Elle est pas belle la vie ?

Malheureusement, je déchante rapidement et je demande donc l’application de la garantie de remboursement qui devrait aboutir à 0 risque pris.

Première réponse du CDCH : « Concernant la garantie de résultats hippiques, nous ne disposons à ce stade d’aucun élément pour apprécier la façon dont vous avez joué ».

Ma réponse à cet argument désinvolte précise que la garantie de remboursement n’était en aucun cas liée à ma façon de jouer.

Je réitère donc ma demande de remboursement.

Nouveau refus du CDCH qui a l’outrecuidance de m’adresser «  1 cadeau surprise pour rester bons amis ! ».

La posture du CDCH est claire : je te fais un cadeau d’un bout de tissu entouré d’élastiques et tu restes mon ami !

Dans le même temps, je t’ai escroqué de 347 euros.

Elle est pas belle la vie ?

Je joins à ce billet  les correspondances échangées avec le CDCH ainsi que la garantie de remboursement afin que le lecteur venu s’égarer ici puisse se rendre compte de la mentalité du CDCH et surtout pour lui éviter de se faire -lui aussi- pigeonner.

En attendant, je vais saisir le Tribunal compétent -une fois n’étant pas coutume- pour dénoncer de nouveaux agissements peu scrupuleux de la part d’organisme(s) prédateur(s).

P.S 1 : J’espère que l’inscription « floquée » sur mon cadeau « Réalisez vos rêves » me portera chance et que le Tribunal les réalisera ! Mes rêves sont cependant très limités : un remboursement de 347 € assorti de dommages et intérêts et d’une condamnation de l’organisme malhonnête, me suffiront amplement !

PS2 : J'invite le CDCH à venir déposer ici ses commentaires et que nous poursuivions ainsi notre belle amitié... :-)

courrier à CDCH 07-01-2020 (pdf, 11.5 kB)
courrier de CDCH 14-01-2020
courrier à CDCH 22-01-2020 (pdf, 13.0 kB)
courrier cdch 30-01-2020
garantie cdch 9o jours
cdch cadeau

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal
Du local au global, le mouvement climat assume de vouloir « faire école »
Finies les batailles en solitaire, le mouvement climat adossé aux luttes locales théorise désormais de voir les choses en grand. Un effort stratégique indispensable pour contrer l’appétit sans cesse renouvelé des aménageurs et industriels pour les « mégaprojets » et une certaine inertie politique.
par Mathilde Goanec
Journal — Diplomatie
Moyen-Orient : Macron réhabilite le « prince tueur »
Commanditaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, le prince héritier saoudien « MBS » était jugé infréquentable par les dirigeants occidentaux. En lui rendant visite, le président français brise sa quarantaine diplomatique, et vend au passage 80 Rafale à son homologue émirati et allié dans la guerre du Yémen, « MBZ ».
par René Backmann
Journal — Moyen-Orient
Nucléaire iranien : la solitude d’Israël
La volonté américaine de reprendre les pourparlers sur le nucléaire iranien s’oppose au refus israélien de toute perspective d’un accord avec l’Iran, contre lequel Israël menace de livrer une guerre, même si les États-Unis y sont hostiles. Mais Tel-Aviv dispose-t-il des moyens de sa politique ?
par Sylvain Cypel (Orient XXI)
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.