Le vote blanc sera inclus dans les suffrages exprimés tôt ou tard ...

Les résultats publiés dans la plupart des médias n'indiquent pas le nombre et le pourcentage des voix abstentionnistes pas plus que celles des votes blancs et nuls, ce qui est fort regrettable, compte tenu de l'explosion de ces voix.
 
Au niveau national, pour les Présidentielles, les abstentions ont augmenté de près de 2 millions de voix (+27%),       passant de 7 150 729 en 2007 à  9 050 095 en 2012.
 
Les votes blancs et nuls ont atteint plus de 2 millions de voix (2 146 408) en 2012, un record absolu, alors que ces mêmes votes étaient d'un peu plus de 1 million 500 mille voix (1 568 426) en 2007 soit une augmentation de 37% !
 
Rejeter plus de 2 millions d'électeurs qui se sont clairement exprimés n'est qu'un exemple supplémentaire du mépris et du cynisme affichés par la représentation nationale qui a par ailleurs cocufié 15 millions 500 mille électeurs qui avaient dit NON au referendum du 29 mai 2005 sur le traité européen.
 
Dans le même temps,  le candidat Leroy (Nouveau Centre) a remarqué que les électeurs avaient fait preuve d'un "civisme remarquable", c'est à dire d'un dévouement pour l'intérêt public. Analyse tout à fait remarquable car les citoyens continuent à amplifier le vote de rejet des élus ainsi que de leurs politiques inefficaces. Il serait préférable que les votes de protestation s'expriment dans les urnes, notamment en incluant les votes blancs dans les suffrages exprimés, plutôt que dans la rue avec toutes les conséquences négatives qui pourraient en découler.
 
Pour les prochaines législatives dans la 3ème circonscription du Loir et Cher, mais aussi au niveau national, les votes blancs risquent fort d'augmenter, notamment par la présence de nombreux Candidats Blancs dont la double mission consiste à militer pour la reconnaissance du vote blanc et à comptabiliser ces mêmes votes blancs à travers leur nom.

Le Parti du Vote Blanc (PVB) présente en effet de nombreux candidats à travers l'hexagone.

Si d'aucun(e)s préfèrent s'engager utilement au lieu de râler, il est encore temps de présenter sa candidature en se dirigeant sans tarder vers le site du PVB à cette adresse : http://www.parti-du-vote-blanc.fr/appel-legislatives-2012/



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.