Logiciel libre

Le mouvement du logiciel libre milite pour que l'utilisateur de logiciel libre soit un utilisateur libre. Libre ne veut pas dire gratuit, la confusion est très répandue. Qu'est qu'un logiciel libre? Avant d'entrer dans une définition exacte, il convient d'expliquer qu'un logiciel libre est un logiciel dont le code source est accessible. Mais en quoi cela est-il intéressant puisque chaque citoyen n'est pas informaticien. Il ne faut pas oublier que derrière chaque logiciel libre, il y a toute une communauté de programmeurs qui peuvent décrypter le code source et ainsi s’assurer que le logiciel ne soit pas malveillant! Le logiciel libre n'est pas meilleur, c'est une juste une question de transparence!

Qu'est ce donc exactement un programme (logiciel) libre? Celui ci est libre lorsqu'il respecte quatre libertés essentielles :

- la liberté d'exécuter le programme comme il le souhaite, pour n'importe quel usage (liberté 0) ;

- la liberté d'étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à ses besoins (liberté 1) – une condition préalable est d'accéder au code source ;

- la liberté d'en redistribuer des copies pour aider les autres (liberté 2) ;

- la liberté d'améliorer le programme et de rendre publiques ses améliorations pour que toute la communauté en bénéficie (liberté 3) – une condition préalable est d'accéder au code source.

Les système d'exploitation les plus répandus tels que Windows, OS X(apple) et Android ne sont pas libres, ceux sont des logiciels propriétaires. Le système GNU/Linux est totalement libre, Linux est le noyau du système d'exploitation. Il ne faut pas être un expert en informatique pour adopter un tel système, des distributions comme Ubuntu s'installe toute seule sur votre PC!

Si vous souhaitez devenir un utilisateur libre, c'est à dire un utilisateur qui contrôle toute son informatique, vous pouvez adhérer par exemple à une association comme APRIL https://www.april.org/

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.