ERIC NOIRE
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 oct. 2015

Les Mensonges du Capital (2) : Les entreprises créent des emplois

ERIC NOIRE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Après avoir (j'espère) démontré l'escroquerie des "charges sociales trop élevèes" dans mon billet précédent, je vais tenter d'en démonter une autre : le fait que les entreprises -- pas toutes certes, uniquement celles qui ont été rendues "compétitives" de par le fait que l'on se soit joyeusement assis sur les acquis sociaux en terme de salaires, flexibilité des horaires, allongement du travail si ce n'est chantage au travail gratis (39h payé 37 chez Smart par exemple) -- créeraient des emplois.

Comme dans l'article précédent, le capital crée une illusion de généralité dans ce qui n'est qu'un cas très particulier durant une période relativement courte. Or l'emploi ne peut se mesurer qu'au niveau global, macro-économique. A quoi servirait en effet que X crée 5 emplois si Y licencie 10 salariés ? Et pourtant c'est ce que l'on veut nous faire gober.

Ce qui génère les emplois, c'est le besoin au sens capitaliste (c'est-à-dire la volonté d'acheter de la part du consommateur). Cette volonté (il n'est pas besoin d'être grand clerc pour s'en persuader) dépend directement et exclusivement du porte-monnaie et des moyens dont on dispose (moi-même, je m'achèterais volontiers un yacht, mais il y a un je-ne-sais-quoi du côté des revenus qui m'en empêche).

La seule création réelle d'emplois ne peut donc avoir lieu que s'il y a suffisamment d'argent pour faire croître la demande et donc la production. Ou dit autrement, que dans un système austéritaire tel que l'impose l'ordo-libéralisme allemand, avec des revenus ouvriers (salaires, retraites ou aides sociales) constamment rabotés à la baisse, l'emploi ne peut que diminuer puisque les ménages ont de moins en moins d'argent à dépenser pour acheter les différents produits.

Et les entreprises modèles dirigées par des patrons dans le vent avec des cadres dynamiques qui embauchent ça et là que nous ressassent les journaux de 20 heures ne sont que des paravents destinés à nous masquer ce que même les statistiques de l'INSEE (et pourtant Dieu sait qu'elles sont trafiquées) n'arrivent plus à nous cacher : dans le cadre d'une politique d'austérité, le chômage devient structurel et ne fait que croître continuellement.

Les seuls vrais créateurs d'emploi, si on leur en donne les moyens par un salaire décent, c'est vous et moi quand nous ouvrons notre porte-monnaie ou faisons chauffer notre carte bleue.

La classe ouvrière n'a donc aucun intérêt à accepter des négociations salariales à la baisse, car elle se tire une balle dans le pied en accélérant le processus de création de chômeurs...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal — Genre
À l’École polytechnique de Montréal, un « attentat antiféministe »
Le 6 décembre 1989, un homme armé d’une carabine semi-automatique entre dans les locaux de l’École polytechnique de Montréal et tue 14 étudiantes. Considéré comme le premier meurtre antiféministe de masse, « Poly » a bouleversé les Québécois et les Québécoises, et marqué un tournant dans l’histoire du pays.
par Aurélie Lanctôt (La Déferlante)
Journal — Éducation
Suicide de Dinah, 14 ans : « On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Journal
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo