Puisque vous ne me demandez pas mon avis, je vous le donne: je ne suis pas un poulpe

Appel (personnel) d'un électeur de JL Mélenchon à E. Macron : puisque que la 5eme République nous offre cette infamie de devoir voter pour une personne, et non plus pour son programme afin de "sauver le pays", soit responsable Manu. Mets ton programme de côté, et appelles à l'union nationale.

Billet initialement publié sur ma page personnelle Facebook.

Chers amis que je saoule avec ma naïveté confondante de croire que de voter signifie encore quelque chose. Rassurez vous après ce long texte je passe à autre chose. A la place de la prétention de celui qui a un avis sur tout, je reviendrai à la prétention de celui qui veut montrer à la terre entière le fruit de son travail. Personnellement, je n'y vois que du feu, mais peu importe en fait. Si vous trouvez ça plus décent, je ne débattrai pas de ça avec vous aujourd'hui.

Car Revenons à nos moutons. Oui moutons, c'est bien le mot. On joue tous une putain de comédie, moi le premier. Facebook est l'endroit idéal pour ça. Des raccourcis, de l'instant, le flash d'une seconde. C'est tellement grisant de se lâcher. Mais l'heure est grave nous dit t'on dans l'oreillette. Ok, bon. Je vais laisser de côté l'idée même que notre opinion pourrait être éventuellement peut être la fabrication de mécanismes qui nous échappent.

Admettons que nous soyons libres. Pour de vrai. Regardons les faits, et étudions le contexte.

J'ai voté J-L Melenchon.

Je ne crois pas avoir commis une faute impardonnable, mais là encore je ne reviendrais pas sur les raisons de mon choix, et pourtant il y aurait tant à dire là aussi. Mais ce n'est plus le sujet. 

Voici la situation: le vote de la France est coupé en 5. Ils sont dorénavant 4 à 20% à se partager l'incarnation d'une opinion. Je grouperais le reste dans une poche, où je mettrais aussi par commodité l'abstention. {M'emmerdez pas avec ma démonstration!}

Non car quand même, on ne va pas mégoter sur les points d'écarts entre macron le 1er, et Melenchon le dernier des 4. C'est grosso modo bonnet-blanc et blanc-bonnet. Mais la stupidité du système veut que ça soit les 2 premiers qui soient qualifiés. Pourquoi, comment, je n'en sais rien. Ou plutôt je sais pourquoi, mais je n'admets pas la pertinence de ce dispositif au 21eme siècle. Je ne savais pas que la démocratie devait fatalement se jouer comme une finale de Coupe de France. Et si il y a égalité au 2nd tour, on joue ça aux pénos ? On doit faire avec de toute façon, puisque la majorité ne souhaite pas changer ça. Visiblement.

Alors on y est c'est Macron-Lepen. Et aucun des deux ne peux gagner seul sur son programme. Evidemment. Il n'y a de tendance vers une majorité d'opinion nulle part, et nous en sommes même très loin. Beaucoup plus loin que lors des élections présidentielles précédentes.

Bon sang ce que je t'entends et lis depuis quelques jours ! Apres s'être fait traité de stalinien, adepte de dictateurs (même par François Hollande), prêt à envoyer les journalistes à Cayenne casser des cailloux (oui oui entendu sur RTL), maintenant nous nous faisons qualifier d'immoraux et irresponsables soutiens du fascisme. Sérieusement ? Je vous le dis comme je le pense, je n'en peux plus de ces raccourcis méprisants, condescendants, hautains, mais surtout irrespectueux et malhonnêtes au regard de la campagne de Melenchon, qui a fait acte d'une dignité qu'il faut saluer plutôt que de vomir. J'y ai vu une véritable envie de conscientisation politique et des références plutôt à la République de la cité idéale pensée par Platon, qu'au régime autoritaire et infâme de Vladimir Poutine. Peut importe, nous sommes tous dans la comédie, et tous de mauvaise foi, pas vrai? Néanmoins, ne croyez pas que ces méthodes n'ont pas eu un effet de crispation générale du côté du gang Mélenchon. On le serait à moins. Pas grave. J'ai promis que je sortirais de l'affect.

Alors maintenant c'est quoi le plan? J'y ai bien réfléchi et je vous dit ce que je ferai, non pas parce que ça vous intéresse, évidemment, juste car parce que j'ai envie de le dire. Et si certain veulent le commenter, tant pis. Restez poli, sinon je vous vire. C'est ma page quand même! Langue tirée 

D'abords plaçons quelques constantes dans le modèle. Enfin une surtout: jamais je ne donnerai ma voix au FN. Jamais. D'ailleurs j'ai toujours voté vert, sauf cette fois ci. Pour la petite histoire, en 2002, je suis sorti spontanément comme des milliers de citoyens à Rennes faire ce semblant de manif, construit sur une forme de sidération. Puis Je me souviens qu'on était rentré à toute bringue d'une date de concert pour pouvoir voter au second tour. Puis ça a fait 82%. Victoire! Avec un grand V. Tu parles Charles! Dès l'arrivée de Chirac et Raffarin au pouvoir, ils supprimaient fissa le programme écolo principal que Jospin avait introduit dans l'agriculture, et dont j'avais en parti, à mon niveau, la charge (oui j'ai eu une autre vie). Et ça c'est juste pour le bout que je connais.

Donc ça m'amène bien où je veux aller. De cette sidération, de cette peur, Chirac a fait une victoire personnelle. Pour lui, son clan et son programme. Qu'avons nous retenu de cet évènement? Juste la sidération. L'horreur. La peur.  Erreur ! Bon effectivement, le retrait immédiat de Jospin n'avait pas aidé à se remettre rapidement du coma. Et nous tous à gauche, nous nous sommes engouffrés tête la première dans ce sauvetage en mode SNSM de la France. Sans rien anticiper, ou alors timidement (on se battra pour les législatives vous allez voir! la même chose que j'entend aujourd'hui). Alors quand on m'évoque aujourd'hui cette époque, je rigole intérieurement. C'est justement parce que '2002' qu'il faut réfléchir.

Je vais être franc: j'ai autant d'aversion pour E. Marcon que certains l'ont pour JL Mélenchon. Autant dire que c'est genre du haut niveau. Ce type représente tout ce que je déteste. Ne le prends pas perso Manu. Ce n'est pas toi. C'est ce que tu incarnes. Ce que tu es en privé ne m'intéresse pas. Même si tu étais un salaud. Après tout, il y a bien 20% qui ont filé leurs voix à un vrai salaud. Semblerait il que ça fasse parti des prérequis en France. Bon j'en ai étais où. Ah oui. Alors, toi et ta bande, tes fans, tes soutiens, les médias, enfin tout les monde sauf ces immondes débiles, crétins, crades, populeux moches (attention : ironie) qui ont voté  FN, me disent et je l'entends: le péril est terrible ! Sauvons la république! (une nouvelle fois). Hey mais ouais l'idée est pas mal. Ca me plait ça. Je suis bon en secourisme (l'histoire de la SNSM de 2002, tu te souviens?).

Mais mettons nous d'accord. La question n'est donc plus une histoire de programme contre programme, pas vrai ? C'est de repousser le FN au plus loin que possible, pas vrai? De sauver la république, pas vrai? De faire un plébiscite pour la liberté, contre le fascisme et la xénophobie qui monte? Tu es arrivé en premier et donc tu incarnes ce camp. C'est toi même qui le dit! Tu as la responsabilité de mener cette bataille. Je ne comprends donc pas la logique dans les accusations, les fumisteries à l'endroit de JL Mélenchon et de ses électeurs. C'est la meilleure façon d'appeler à l'unité tu crois? C'est la meilleure méthode? Il est où le E. Macron, chevalier de la nouvelle façon de faire de la politique? Même si en face tu as à faire à des têtes dures, des têtes de cons ( et j'en fais parti), tu es le sage devant le béotien. Deal with it !

Tu est arrivé en premier, certes. M'enfin, c'est quand même pas folichon. Jamais tu ne pourras gagner tout seul. M'a ton dit que tu serais intelligent et que tu incarnerais une nouvelle ambition pour notre pays. Je te prends au mot mec! Tu vois je ne t'aime pas, mais je veux bien t'écouter ! Qu'as tu à proposer de constructif pour ériger ce rempart contre le FN, mise à part les mises en demeure? Qu'as tu à proposer de constructif plutôt que d'agiter la peur du côté obscure de la force? 

Moi, j'attends des actes, des engagements. 

Je suis au regret de te dire que je ne donnerai pas une deuxième fois un blanc seing à un candidat arrivé en premier et affrontant le FN. Je ne donnerai pas une deuxième fois un vote à un candidat qui sitôt élu travestira la volonté légitime et honnête de se battre contre la haine en plébiscite pour son programme.

Tu réclames l'élan optimiste pour la France? Mais vas-y ! Chiche ! tu as l'opportunité rêvée d'être ce magnifique guide qu'on nous vend depuis des mois ! Viens parler avec JL Mélenchon et son mouvement. Ils incarnent, et je suis sûr que cela ne t'auras pas échappé, également une force optimiste. Propose une union des programmes ! Tu te réclames de l'idée du compromis à l'Allemande? Mais Go! Propose à JLM le poste de premier ministre par exemple. Ou autre chose! Discutez, en toute transparence! Tu ne ferras pas gagner ton programme en agitant trivialement, et en suggérant implicitement c'est ça ou Le Pen. J'appelle ça du chantage. Et je te crois assez intelligent pour ne pas envisager aussi simplement la lutte contre une cause aussi lourde.

Je ne sais pas si tu connais ce truc dingue : les pieuvres, les poulpes, sont extrêmement intelligents. Les scientifiques comprennent maintenant pourquoi, malgré ces capacités hors nomes pour un animal, que cette espèce stagne depuis des millions d'années: la mère qui met au monde les petits, consacrant tellement d'énergie à cette phase, décède dès leur naissance et ne peut leur transmettre aucune expérience. Ils n'apprennent donc rien de leur ascendance. Chaque naissance est un reset. Ils font les mêmes erreurs ad vitam aeternam que leurs parents, ce qui bloque, pour faire simple, leur évolution intellectuelle. Sans quoi, selon certains scientifiques, ils pourraient être aussi intelligents que l'Homme. 

J'ai un peu l'impression que tu me prends pour un poulpe. Et je crois qu'il y a erreur sur l'espèce. J'ai appris beaucoup depuis 15 ans. Et j'estime que c'est pour le meilleur.

Puisque c'est l'urgence absolue. Puisque c'est ça ou le deluge, et probablement que c'est vrai. Nous devons donc tous faire des compromis. Puisque que la 5eme nous offre cette infamie de devoir voter pour une personne, et non plus pour son programme afin de sauver le pays, soit responsable. Mets ton programme de côté, et appelle à l'union nationale! Je jouerai le jeu de mon côté, sans faillir. Et voterai pour toi, les yeux fermé.

A titre personnel, sans cette union, sans une vraie prise en compte de ce que représentent les 20% du mouvement humaniste et écolo à qui j'ai donné ma voix dans ton projet, je ne serai pas en mesure de voter autre chose que blanc, ou m'abstenir.

La balle est dans ton camp manu. A toi de ne pas décevoir cet élan démocratique et montrer que tu es à la hauteur des enjeux. Tu montrerais alors effectivement que tu pourrais être le 10ème président de la 5ème République.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.