Pour un Stade Nelson Mandela à Bordeaux

Oui, le futur Grand Stade de Bordeaux doit faire briller les yeux de nos enfants.

Oui, il faut le baptiser Nelson Mandela, comme le propose le communiste Vincent Maurin.

Oui, ce futur lieu de sport et de spectacle doit être un espace où les femmes et les hommes - de Bordeaux ou d'ailleurs - se rassemblent autour d'autres valeurs que le fric.

Oui, il faut éviter de lui coller à vie le nom d'une marque, d'une compagnie d'assurance, d'un fond de pension, d'une boisson gazeuse ou que sais-je encore.

Oui, Nelson Mandela le combattant pour la liberté, les droits de l'homme et l'égalité, fut aussi le symbole vivant de la fraternité et de la tolérance dans le sport.

Oui, il se passionna pour le sport en tant qu'outil de réconciliation entre Noirs et Blancs, en tant que remède de paix, après des décennies d'une maladie nommée apartheid.

Oui, baptiser ce futur stade Nelson Mandela sonnerait comme un hommage à Marius Trésor, Joseph-Antoine Bell, Ali Benarbia, Miguel Pauleta, Zinedine Zidane, Bixente Lizarazu, et tant d'autres qui portèrent haut les couleurs des Girondins de Bordeaux.

Oui, " Bienvenue au Grand Stade Nelson Mandela ! " cela aurait une sacrée allure dans la voix du speaker juste avant les matches.

Oui, le futur Grand Stade de Bordeaux Nelson Mandela ferait sacrément briller les yeux de nos enfants. Et ceux de leurs parents.

 © @Wikimedia Commons © @Wikimedia Commons

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.