Blog ou commentaire 2

Pourquoi lutter contre la haine et la bêtise en interdisant le droit à l'anonymat ou à l'utilisation de pseudo ?

France Inter vient de nouveau un peu alimenter la machine à décret :

https://www.franceinter.fr/societe/ces-journaux-qui-decident-de-publier-les-commentaires-haineux-de-leurs-lecteurs

Ici même, des abonnés s'en remettent à l'élaboration d'une règlementation visant à faire cesser la haine, la violence verbale, les invectives...et les frustrés en limitant voir en interdisant l'utilisation de pseudo

Malheureusement, c'est confondre "autour" et "alentour". J'ai voulu en savoir un peu plus et j'ai découvert "Article 19". Il s'agit d'une association britannique dont la plaquette (voir PDF iciAnonymity and encryption report (pdf, 409.3 kB)) propose d'excellentes pistes de réflexions, loin des bêtises que j'ai hélas lu ici ou là. J'ignore si cette association est "inféodée" à un lobby ou groupe quelconque, n'étant pas moi-même complotiste, je m'en remets donc au contenu plutôt qu'au contenant. Je ne prétend pas détenir une vérité quelconque et c'est à chacun d'élaborer son propre jugement.

Décidément, vouloir lutter contre la bêtise et la haine en s'attaquant à l'anonymat des abonnés (...ou des journalistes) c'est exposer des personnes inutilement à des représailles de toutes sortes. Qui me dit par exemple, qu'un article signé par Jean Dupond n'est pas en fait un pseudo de journaliste ? Mais qui me dit aussi qu'un pseudo n'est pas utilisé par quelqu'un pour susciter une déclaration ou un aveu par des moyens inavouables ?

La question est de savoir également pourquoi, en s'appuyant sur des olibrius qui prétendent lutter contre la haine et la frustration, les pouvoirs publiques (l'ancienne Ministre de la Culture en avait fait son mantra) poussent le législateur à "légiférer" sur ce sujet à tout prix ? voir ici :

https://www.francetvinfo.fr/internet/reseaux-sociaux/facebook/pourquoi-la-loi-sur-les-fake-news-suscite-une-levee-de-boucliers_2792065.html

En ce qui me concerne, la réponse est clair : c'est justement lutter contre l'expression des citoyens dans les médias (je n'ai pas utilisé volontairement le terme "liberté d'expression") pour mieux museler ceux-ci et surtout contrôler le robinet de l'information.

Oui, c'est bien la liberté de s'exprimer et son prolongement la liberté d'expression dont il s'agit. Oui, lire certaines inepties, des insultes, des invectives ou tout simplement des mensonges ça dérange. Tant pis. Comme je l'ai dit par ailleurs, on coexiste avec des crétins et pour vivre dans un monde bien policé, il faut mieux lire un conte pour enfants. Personnes n'est obligé de faire des commentaires et personne n'est obligé de lire ce billet. Mais plus encore : je ne ferme JAMAIS mes billets de blogs aux commentaires. Susciter la contradiction est plus intéressant que de faire une tribune ou un communiqué.

LE DROIT A L'ANONYMAT N'EST PAS UN DROIT DE LÂCHETÉ

à suivre

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.