Macron chez les YouTubers - Épisode 1

En mal d'opinion favorable auprès des jeunes, Macron se lance dans le «YouTube-game» en lançant un défi à 10 millions de vues aux YouTubers McFly & Carlito. S'il veut séduire les jeunes, le candidat Macron va devoir jouer le jeu. Le défi dans le défi pour McFly & Carlito sera de passer cette épreuve de com' politique sans égratigner leur image. Coup de génie ou coup de malaise, les dés sont jetés.

Hier, les YouTubers McFly et Carlito ont publié une vidéo expliquant qu’Emmanuel Macron leur a lancé le défi d'atteindre 10 millions de vues avec un contenu rappelant les gestes barrières. S’ils atteignent ces 10 millions de vues, alors ils auront droit de “filmer à l’Élysée”. Même si l'approche semble grossière, Macron pourrait gagner des points auprès des jeunes et faire oublier les manquements des membres de son gouvernement (comme les dérapages de Sarah El Haïry ou encore Frédérique Vidal).

Clairement, ni Macron ni McFly et Carlito ne sont ma tasse de thé, mais en bon consommateur de YouTube (et Twitch) je trouve que cette situation doit être suivie et fera quoi qu'il arrive un précédent dans le monde de la communication politique. Car ce n'est pas la première fois que la Macronie essaie de s'infiltrer dans les abonnements YouTube des jeunes non sans une certaine lourdeur : Enjoy Phoenix a déjà fait un vlog avec Brune Poirson, Ludovic B. avait quant à lui passé une journée avec Gabriel Attal, Tibo Inshape avait fait la promotion du Service Civique, etc.

Mais même si ce nouveau coup de com' fonctionne dans un premier temps au niveau de la promotion des gestes barrières, comment le transformer en promotion du candidat Macron sans passer pour un gros lourd ?

L'annonce du défi de Macron par McFly et Carlito © McFly et Carlito


Du côté de Macron

C’est assez malin de sa part car cela revient à trois vidéos gratuites pour assurer sa communication :

  • Celle publiée par McFly et Carlito hier pour expliquer le défi
  • Celle qui sera publiée dimanche à propos des gestes barrière et qui devra atteindre les 10 millions de vues
  • Celle qui sera tournée depuis l’Élysée

L’équipe de communication de Macron prend peu de risques : l’objectif fixé de 10 millions de vues peut paraître énorme mais sera très facilement atteint par les deux YouTubers qui comptent entre 2.2 et 8 millions de vues sur leur 10 dernières vidéos (avec une moyenne légèrement au-dessus de 5 millions de vues).

En reprenant le top 10 des vidéos les plus vues de McFly et Carlito depuis la création de leur chaîne, aucune n’a moins de 15 millions de vues. Autant dire qu’avec ce teasing, l’appel à la communauté, le fait que l’info soit déjà reprise par les autres vidéastes, sans compter que les gains générés iront à une association d’aide aux étudiants, il y a fort à parier que la vidéo postée dimanche atteindra les 10 millions de vues en moins de 72h.

Au niveau de la communication, le fait que Macron transforme une demande de service en défi est assez malin, car JAMAIS une vidéo de la chaîne officielle de l’Élysée ne fera un nombre de vues aussi important (leur vidéo la plus vue plafonne à 789.000 vues).

Beaucoup de marques s’acharnent à vouloir être présentes sur les réseaux sociaux de manière dispersée et au final ont peu de visibilité sur chaque plateforme car leur message est souvent peu adapté à chaque medium. Faire appel à des influenceurs puissants pour porter un message à une cible qu’on ne peut atteindre soi-même est en soi une stratégie simple et efficace. 

Un détail cependant montre que l’équipe de communication de Macron n’était pas sûre du coup : Macron n’a pas posté la vidéo du défi en public mais l'a envoyée en privé à McFly et Carlito. Hormis ce détail, tout à l’air assez bien préparé. Le risque le plus important sera au moment de la publication de la troisième vidéo de l'opération de com', celle ou Macron devra se prêter au jeu des anecdotes avec les deux YouTubers.

Pour l'instant tout paraît fonctionner du côté de l'Élysée, mais les choses vont se corser lorsque les 10 millions de vues vont être atteints et que Manu va devoir se prêter au jeu des anecdotes : le risque de malaise est très présent ! Sans compter sur le fait qu'à la moindre image non maîtrisée tout peut partir en mème et viraliser sur l'ensemble des réseaux sociaux. Paraître trop coincé sera un échec, paraître trop détendu en période de crise sera une honte. La tonalité de cette future rencontre sera donc très difficile à trouver.

Petit bonus : McFly et Carlito ont expliqué vouloir exploser les compteurs en publiant un clip donc la musique sera disponible sur toutes les plateforme d'écoute, et dont l'argent généré sera reversée à la FAGE pour venir en aide aux étudiants. Donc pour Macron cela veut dire autant d'argent en moins sortir de la poche de l'État... À moins qu'en grand seigneur Manu décide de doubler la somme récoltée par les YouTubers ? Car soyons clairs : si "l'assistanat" est insupportable pour les membres de LaReM ou de LR, il devient de plus en plus pénible de voir l'État se reposer sur les associations et les dons des particuliers pour palier à ses manques.

Du côté de McFly et Carlito

Il est assez dangereux pour deux YouTubers non politisés de rentrer dans ce genre de jeu. Les précédents vidéastes qui ont acceptés ce type de partenariat gouvernemental, attirés par le côté exclusif du contenu, se sont souvent pris des retours de flammes.

Dans leur première vidéo de teasing, McFly et Carlito désamorcent rapidement le problème en montrant qu'ils sont conscients du risque d'instrumentalisation. En ayant prévenu de la collaboration "présidentielle" en amont et en coupant l'herbe sous le pieds des futures critiques, ils s'en sortent assez bien pour le moment.

Même s'ils pensent avoir assez d'expérience pour déjouer les pièges grossiers de politicards, encore faut-il qu'ils trouvent la formule pour rester crédibles auprès de leur audience en créant un contenu divertissant dans l'enceinte de l'Élysée avec Manu !


Gagnant-Gagnant ?

Pour le moment, sur le papier, chacun des deux camps semble avoir conscience que le jeu peut se retourner contre lui. Le moment décisif sera cette dernière vidéo "concours d'anecdotes" entre McFly et Carlito et Macron à l'Élysée. Même si les deux YouTubers maîtriseront le format de la vidéo, ils ne maîtriseront ni le cadre, ni l'implication de leur invité. Difficile de faire du "feat and fun" dans un cadre présidentiel...

Affaire à suivre donc...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.