Erno Renoncourt
Blogueur, Consultant Free Lance en informatique Décisionnelle
Abonné·e de Mediapart

119 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 mars 2021

Erno Renoncourt
Blogueur, Consultant Free Lance en informatique Décisionnelle
Abonné·e de Mediapart

Jeu de maux démocratiques

L'État de droit a, en Haïti, basculé depuis 2011 vers l'État de passe-droit. Déconfinée, la dictature ressurgit et oblige un détournement des sigles des institutions. Voici un jeu de mots pour dire et résister à ce détournement démocratique. Une manière d'opposer des mots d'éloquence aux maux de l'indigence.

Erno Renoncourt
Blogueur, Consultant Free Lance en informatique Décisionnelle
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les maux démocratiques © Erno Renoncourt

Puisqu'il y a toujours mille manières de résister, puisqu’on peut résister autrement que par les slogans invariants en se laissant consumer par les colères intelligentes, puisque l'innovation des luttes exige aussi de la créativité et que la créativité peut être aussi l'éloquence des fous qui osent penser par eux-mêmes avec insolence et dans la dignité, puisque l'avenir appartient à ceux et celles ont les mots, alors opposons des mots d'éloquence aux maux de l'indigence.

Sachant que l’OPC s’appuie sur un lourd héritage d’Optimisation d’un Pacte de Criminalité entre les réseaux mafieux nationaux  et internationaux, lesquels travaillent à parachever l’œuvre de sabordage de l’expérience démocratique du peuple haïtien, nous osons lui (OPC) proposer les suggestions suivantes pour ses discussions sur la constitution

Vu le basculement de l’État de droit vers l’état de passe-droit, vu la fin du business démocratique et le verrouillage du système politique sur sa face indigente, nous pensons qu’il serait bien, qu’en toute cohérence, les sigles des institutions judiciaires et démocratiques haïtiennes soient repensés dans le sens de ce détournement démocratique.

Ainsi nous proposons à l’OPC de soumettre à ses tuteurs étrangers  de l'ONU et l'ambassade des États Unis les changements de sigles suivants pour ces institutions :

1.    CSCCA :                Cour de Sinécure pour les Comptes de la Corruption Automatisée ( anciennement Cour Supérieure des Comptes et des Contentieux Administratifs)

2.    CSPJ :                    Conseil Supérieur des Prédateurs de la Justice. ( anciennement Conseil Supérieur du pouvoir Judiciaire)

3.    DAP :                     Département des Aliénés de la Police  ( anciennement Direction de l'Administration Pénitentiaire)

4.    EMA :                    École des Malfrats et des Audacieux ( anciennement École de la Magistrature)

5.    MJSP :                   Mercenariat Judicieux pour Saigner la Population (anciennement Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique)

6.    OPC :                    Office de Promotion de la Criminalité ( anciennement Office de Protection du Citoyen)

7.    PNH :                    Police de la Négation Humaine ( anciennement Police Nationale d'Haïti)

8.    UCREF :               Unité des Crapules pour Renforcer l'Économie par la Fraude ( anciennement Unité Centrale de Renseignement Économique et Financier)

9.    ULCC :                  Unité Légitimant le Crime et la Corruption (anciennement Unité de Lutte Contre la Corruption)

 Nous espérons qu’en détournant ainsi les exigences des valeurs démocratiques du peuple haïtien, les tenants de ces bacchanales indécentes mériteront notablement d’être jetés, comme d’infâmes et pestilents revenants, dans les égouts vils de l’indignité. Ainsi, ils flétriront éternellement parmi les légions d’ordures et de pourritures, toujours récompensées et médaillées pour avoir trahi leur pays.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo, 5 ans après : notre émission spéciale
Le 5 octobre 2017, un mot-dièse va faire le tour de la planète : #MeToo (« moi aussi »), une expression pour dire haut et fort les violences sexistes et sexuelles. Cinq ans plus tard, les rapports de domination, de pouvoir, ont-ils vraiment changé ?
par À l’air libre
Journal
MeToo, plus de cinq ans d’enquêtes
Parmi les centaines d’articles publiés et émissions réalisées par Mediapart, ce dossier rassemble une sélection d’enquêtes marquantes, du monde du travail à celui de la musique, de la politique au cinéma, et fait la chronique des défaillances de la justice.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Face aux affaires, l’opposition s’indigne, l’exécutif se terre
Les dernières mises en cause par la justice de deux figures du pouvoir, Alexis Kohler et Éric Dupond-Moretti, sont venues perturber mardi la rentrée parlementaire. Face à des oppositions plus ou moins véhémentes, l’exécutif et la majorité en disent le moins possible, en espérant que la tempête passe.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — Exécutif
Kohler, Dupond-Moretti : et soudain, il ne se passa rien
Le président de la République n’a pas jugé nécessaire de réagir après l’annonce du procès à venir de son ministre de la justice et de la mise en examen de son bras droit. Il mise sur le relatif silence des médias. Et ne s’y trompe pas.
par Michaël Hajdenberg

La sélection du Club

Billet de blog
L'Italie post-fasciste : en marche vers le passé
La victoire du post-fascisme, déflagration annoncée, menace nos systèmes démocratiques imparfaits et l'Europe qui subit une guerre de conquête et un bouleversement interne avec ces extrêmes-droites qui accèdent au pouvoir. Faut-il attendre les catastrophes pour crier ? La remise en cause de vieux réflexes ne demandent-elles pas une actualisation pour agir sur notre époque sans se renier ?
par Georges-André
Billet de blog
Ouvrir les yeux sur le fascisme qui vient
Un peu partout, « la loi et l’ordre » s’imposent, sous une forme directement inspirée des années 40 comme Italie, ou de façon plus insidieuse, comme chez nous. De L’écofascisme au post-fascisme en passant par l’autoritarisme policier ultra-libéral, c’est cinquante nuances de brun. Et il va falloir commencer à sérieusement s’en inquiéter, si on ne veut pas voir nos gosses grandir au son des bottes.
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
Après les élections, vers le post-fascisme
Aujourd'hui, en Italie, l'institutionnalisation du fascisme va porter l'agression raciste et patriarcale à un niveau supérieur. Avec cette combinaison du fascisme et de la technocratie, le gouvernement Meloni ne sera probablement pas simplement un gouvernement Draghi plus raciste. Nous verrons dans quelle mesure les alliances internationales, l'Union européenne et la Présidence de la République pourront limiter et contenir les dégâts. 
par Bruno Montesano
Billet de blog
La grande nostalgie
Les nostalgiques de l'ère fasciste s'en donnent à cœur joie pour ressortir les reliques de l'époque. Dimanche matin à Porta Portese, le plus grand marché aux puces de la capitale, j'ai trouvé un choix impressionnant de memorabilia de l'ère Mussolini.
par D Magada