Coup d'éclat en Haïti

Version shitholienne de la prise du capitole en Haïti

Version shitholienne de la prise du capitole © Erno Renoncourt Version shitholienne de la prise du capitole © Erno Renoncourt

 

Fort du soutien de la communauté internationale, l'inculpé placé à la tête d'Haïti pour consolider le projet Onusien de faire de ce pays une poubelle pour expérimenter les activités foireuses des agences internationales, vient de déclarer avoir échappé à une tentative de coup d'état.  Un coup d'éclat qui allait réalisé avec les preuves matérielles suivantes :

1 machette, deux fusils, quelques élastiques, des mouchoirs, des cartes d’identité, des billets de banques, quelques cartouches....etc...

Dans une version shitholienne de la prise du Capitole par les partisans de Trump, les bandits légaux haïtiens ont présenté sur les réseaux sociaux la vingtaine de personnes impliquées dans cet acte de terreur qui visiblement porte le label des experts suivants :

Réalisation : Core Group
Scenario : BINUH / ONU
Montage : Ambassade des USA
Prise de Vue : Ambassade du Canada / Ambassade de France
Musique et Son : La presse Canadienne
Acteurs : Les officiels haïtiens et les Gangs alliés.

Les images ont été rendues publiques sur les réseaux sociaux.

Faut il aussi ajouter que pour agrémenter le tout, après avoir prétendu failli perdre la vie dans une tentative de coup d'État ce dimanche, le président illégitime et inconstitutionnel d'Haïti est allé danser le carnaval à Jacmel.

Voilà à quoi sert l'expertise Onusienne en Haïti  !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.