erwanlescop
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 avr. 2012

M. Sarkozy, où irez-vous fêter votre défaite ?

erwanlescop
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Monsieur le Président,

Je vous fais une lettre, que vous lire peut-être, si vous avez le temps.

Or vous en aurez, je l’espère de tout cœur pour vous, dès le 6 mai 2012 au soir. J’en rêve comme vous chaque matin en me rasant. Imaginez-vous, pour paraphraser notre futur Président, cette félicité qui vient, enfin, si proche ?

Dès le 7 mai, vous serez redevenu simple citoyen. Peut-être futur avocat ou consultant à prix d’or, si tant est que l’idée saugrenue vienne à certains de faire appel à vos services : sur un malentendu, qui sait, cela pourrait marcher. Certainement un bon père de famille : vous pourrez enfin vous lever la nuit pour les biberons comme à votre habitude (si j'en crois les gazettes) mais sans risquer de mettre en péril l’intérêt supérieur de la Nation.

Vous pensez probablement aller « bruncher » au Fouquet’s en ce grand jour du 7 mai, avec vos amis stars du CAC 40 et de l’éditocratie méritante, pour moquer dignement l’arrivée de la chienlit socialo-communiste. Je vous le déconseille, cela ferait mauvais genre. Mais vous n’en tiendrez pas compte, je vous connais bien. En revanche, avez-vous réfléchi aux heures et jours à suivre ? Il est grand temps et j’ai une immodeste suggestion à vous faire.

Tête de gondole démonétisée de ce qu’il reste de l’UMP, vous pourriez enfin céder à la tentation de Venise chère au "meilleur d’entre vous".

Rendez-vous compte ! Vous pourriez vous gondoler tranquillement en repensant à la manière dont vous avez mené en bateau le peuple de France depuis tant d’années. Pour votre information, les yachts sont mal vus dans la lagune : contentez-vous du véhicule idoine et cela vous évitera quelques avanies. Et, rassurez-vous, les scampi alla busara ne sont ni casher ni halal, soyez sans crainte.

Surtout, surtout, réservez dès à présent chez Marmara (on vous expliquera) et partez vite, avant que la justice de notre pays ne vous rattrape. Car par votre très sainte inspiration, la Princesse de Clèves est désormais la seule et unique lecture possible au carré VIP de la prison de la Santé. Votre rédemption sera notamment à ce prix.

Avec le très vif espoir que ma suggestion retiendra toute votre attention, je vous prie de croire, Monsieur le Président, en ma très faible considération.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier