De me tourner les pouces

Sans Chapô, sans chemise, sans pantalon…

Si grave est l’heure, 
La minute est ténue, 
Il semble si inutile, 
D’approcher votre vertu. 

De conserver, héros, 
Inscrit même en ton sein, 
Les sables d’hier, 
Conquérants de deux mains. 

Écoutez vous parler, 
Vous qui n’êtes riens, 
Personnages médiatiques, 
Ne sachez tirer, rien. 

Sentez ce grain de sable, 
Si riche d’enseignement, 
Ne soyez pas si prompt, 
À soudoyer son serment. 

Soit ! 
Mesurez vous au temps, 
Soyez ces personnages, 
Ces viles turpitudes, 
Personnages sans âmes, 
Rependant sans relâche, 
Ces idées aussi logiques, 
Harangués par les fous, 
Dont un voile fait dortoir. 

Vous ce tsunami, 
Nourrissant nos remords, 
Du sel sur nos plaies, 
Ravivant les douleurs, 
Distillant désaccords, 
Sans rendre hommage aux morts. 

Votre raison est bonne, 
Je ne cherche que folie, 
Je m’éloigne de vous, 
Votre future est sans vie. 

Dans ce rapport au temps, 
N’apportant que vertu, 
Ho, pressez vous, mes chers, 
Vous n’avez pas compris. 
De me tourner les pouces, 
je n’en perds pas l’envie. 

Entre mes pouces sachez, 
Trois grains de sable, s’égrainent, 
Je mesure cet accord, 
Pour qu’il fasse symphonie, 
Et qu’ils nourrissent mon âme, 
Sans entendre vos dires 

Brandissez donc justice, 
Vengeance est décrépie, 
Servile, à toutes les sauces, 
Resservez donc vos plats, 
D’hier et de demain, 
la pourriture se mange, 
tout comme elle peut s’élire. 

Je n’attends plus de vous, 
Que le courage existes, 
Celui de dire clairement, 
Que depuis bien longtemps, 
Votre volonté s’efface, 
Au vue du sacrifice, 
Ce besoin insatiable, 
D’épandre sans vergogne, 
Votre popularité. 

Il subsiste une chance, 
D’investir nos rues, 
De renouer les liens, 
De vivre cette vertu 
D’ajouter à notre arc, 

Cette corde du quotidien, 
Qui fait nœud bien serré, 
De gens cœur contre sein. 

Je veux croire à ces pouces, 
À ces grains de sable menu, 

Je veux croire à vos pouces,
Tournant sans retenue.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.