espinosa.c
Abonné·e de Mediapart

30 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 janv. 2022

"La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat" (H. Krasucki)

Unité CGT, média militant, 24 01 2022: "Ce 24 janvier nous rendons hommage à Henri Krasucki, mort en 2003 après une longue vie dédiée à la classe ouvrière et à ses organisations, et au combat pour la fin de l'exploitation de l'homme par l'homme."

espinosa.c
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Unité CGT, média militant, 24 01 2022

"LA RÉGRESSION SOCIALE NE SE NÉGOCIE PAS, ELLE SE COMBAT" (H. Krasucki)

"LA RÉGRESSION SOCIALE NE SE NÉGOCIE PAS, ELLE SE COMBAT" (H. Krasucki) © unitecgt.fr

Ce 24 janvier nous rendons hommage à Henri Krasucki, mort en 2003 après une longue vie dédiée à la classe ouvrière et à ses organisations, et au combat pour la fin de l'exploitation de l'homme par l'homme.

Résistant antifasciste (FTP MOI), torturé par les nazis et déporté, il survivra aux "marches de la mort". Militant et dirigeant communiste infatigable et fidèle à ses principes, Secrétaire général de la CGT (1982-1992), vice-président de la Fédération Syndicale Mondiale, Henri Krasucki incarne encore aujourd'hui pour de très nombreux travailleurs le symbole de la résistance ouvrière sans concessions contre tous les projets de régression sociale promues tant par les gouvernements de gauche que de droite.

Quelques citations :

- "On peut subir des conditions pénibles à supporter et avoir une force intérieure augmentée de la capacité d'une force collective qui permet de se surpasser [...] Ni blasé , ni cynique , ni bloqué dans le passé ; tourné vers la vie. Je sais ce que coûte la guerre , le prix de la liberté, celui de la dignité et de la justice".

- "La lutte des classes n'est pas une invention, c'est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu'elle cesse : renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l'exploitation et à l'écrasement".

- "Se syndiquer, c'est être libre. [...]La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat !"

- « Aimer la classe ouvrière, combattre pour elle de tout l’élan dont on est capable, cela ne demande pas l’aveuglement mais la lucidité.

C’est apprendre à le faire bien pour la conduire non pas à la défaite mais au succès. Nul n’est plus riche de sentiments élevés que ceux qui s’y consacrent, sinon comment le pourraient-ils ?

Mais nul ne réagit aussi vivement lorsque l’on prétend opposer ces sentiments à la raison et à la connaissance sans lesquelles ils sont voués à l’enfer des bonnes intentions.

Et il n’y a rien de plus beau, de plus digne d’être vécu que cette vie-là et ce combat, c’est parce que son but est grand et qu’il y faut tout à la fois le cœur et l’intelligence. »

- « Ce qui fait le capitaliste, ce n’est pas qu’il soit bon ou mauvais, bien élevé ou grossier, c’est sa fonction dans ce système : on ne peut être capitalistes sans exploiter les travailleurs, et pas à demi, mais le plus qu’il est possible. […]

Ce qui fait la classe ouvrière, c’est sa position dans la production : le fait qu’elle est écartée de la propriété des moyens de production et qu’elle est obligée pour vivre de vendre sa force de travail aux propriétaires des moyens de production qui l’exploitent. Les fruits de son travail ne lui appartiennent pas plus qu’à la société ; ils appartiennent à la minorité d’exploiteurs. Ce qu’elle produit pour elle c’est son salaire et pour les capitalistes, c’est leur profit, leur richesse immense et les moyens de leur puissance.

[…]

C’est parce qu’elle est cela que la classe ouvrière est en conflit fondamental et permanent avec la classe exploiteuse aussi bien pour ses intérêts quotidiens que pour son avenir. Son état de sujétion, d’exploitée, ne peut cesser qu’avec la transformation complète de la société, c’est-à-dire la disparition du capitalisme et son remplacement par le socialisme. C’est pour cela qu’elle est la force principale de cette transformation. »

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal
Affaire Jérôme Peyrat : « Le problème, c’est qu’ils s’en foutent »
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre
Journal
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix