Bonjour Jean Luc

Ce n’est pas tous les jours que je peux vous dire bonjour, une telle aubaine dans notre journal, bien que lectrice silencieuse depuis un certain temps, j’avais besoin de vous dire que beaucoup de muets ici, j’en connais, ont le Front et le balai au chaud.
YouTube

Ce n’est pas tous les jours que je peux vous dire bonjour, une telle aubaine dans notre journal, bien que lectrice silencieuse depuis un certain temps, j’avais besoin de vous dire que beaucoup de muets ici, j’en connais, ont le Front et le balai au chaud.

Certes vos prestations radiophoniques et télévisuelles nous aident à brandir le thermomètre  au-dessus des nids journalistiques qui vous pondent toujours les mêmes œufs pour avoir le frisson de faire constater que vous en faites toujours la même omelette. Si le syndicat des spectateurs cérébrés  pouvait  afficher un mur de « Cons » ,  que de photos parlantes aurions nous épinglées.

Trêve de plaisanterie, les mêmes causes produisant toujours les mêmes effets, ils pourfendront sans trêve le caractériel, l’atrabilaire, l’éructeur du micro  ,ce qui les dispensera de nous faire entendre vos réponses aux questions qu’ils n’ont pas posées et ainsi va la désinformation , on disserte à l’infini sur la forme pour empêcher de voir le fond, par contre on le touche à chaque fois.

Faisant partie de cette piétaille informe du « Front de Gauche » qui va marcher cette fois ci pour la 6ème , j’aimerais si vous en aviez la possibilité , que vous répondiez à ces interrogations.

Cette nouvelle république, que nous appelons de nos vœux va-t-elle mettre au centre de son enjeu l’égalité des chances , puisque la nature n’y pourvoit pas. L’école LAIQUE pour tous, une et indivisible  sera-t-elle privilégiée , remise à niveau partout au détriment des écoles privées à caractère confessionnel dont seuls ceux qui les souhaitent devraient  en supporter les charges financières ?

Permettra t’elle , en tout  cas dans l’intention affichée, de rétablir la notion de Méritocratie : « travailler à hauteur de ses possibilités et ambitions pour obtenir sa juste place dans la société » et que cette place ne soit pas acquise par cooptation ?

Remettre donc au cœur de l’éducation la relation directe entre effort et réussite professionnelle ? Pour ce faire , ne pas dévaluer les diplômes  mais au contraire les légitimer en les faisant déboucher sur des filières viables et d’excellence , au lieu d’alimenter des cohortes de jeunes  chômeurs  diplômés. Bien sûr cela est complexe et demanderait une mise en adéquation entre les formations et des activités d’avenir, redonner sens à une trajectoire d’enseignement , de  niveaux de compétences choisis. Reste plus qu’à  trouver les boulots  qui motiveraient ce parcours.  Ainsi , il serait plus aisé de vite retrouver de la cohésion sociale  , le projet de chacun s’intégrant dans celui de la société qui le lui offre. Pas besoin du retour de la morale à l’école (comme un cataplasme sur une jambe de bois), de l’exemplarité plutôt et de l’instruction civique.   Si  gratification  et sanction étaient  naturellement inscrites dans la responsabilité personnelle de l’enfant, car la morale est toujours érigée sur une notion d’effort, de dépassement de sa propre médiocrité,  puisque ce qui nous élève , élève aussi les autres, la morale serait à l’œuvre sans en faire , comme M Jourdain faisait de la prose sans le savoir.

Cela aurait aussi l’avantage d’atténuer toutes les concurrences victimaires religieuses et communautaires qui tentent de  justifier à ce jour tous les échecs scolaires et les violences des quartiers perdus de la république que nous fustigeons depuis des décennies et qui permet  aux laissés pour compte réels ou autoproclamés d’entretenir des économies parallèles mafieuses ,  d’enfermer les leurs dans des carcans religieux  et des dérives intégristes  sectaires qui ne profitent qu’à ceux qui les manipulent et sont prêts à acheter leur misère sociale contre un peu plus de pain et de jeux.  Le Qatar, ses pétrodollars et ses imams catapultés   sait de quoi je parle, les hommes politiques d’UMPS et autres affairistes sans scrupule aussi. Un coup de lance flamme sur ces pompiers-incendiaires  qui attisent le feu tout en le stigmatisant, aurait sur moi un effet apaisant.

Cette république pourra t’elle intégrer les travailleurs immigrés et réduire l’importation de la misère clandestine en balayant aussi le système de la France-Afrique qui entretient des « rois-nègres » à maintenir leurs peuples loin de leurs ressources minières et humaines pour notre seul profit.  Mettrez vous en place  une vraie politique de coopération pour aider au développement de ces pays, ce qui réduirait l’immigration sauvage vers nos pays encore riches  à moins que la Chine silencieusement établie ne  les garde comme esclaves. Les chaînes risquent d’être longues et douloureuses ,  y compris pour nous.

Comme vous le répétez, la France est un grand pays, son histoire est édifiante quant à l’influence artistique ,culturelle , politique qui a traversé les siècles et les frontières, le tout ne faisant qu’un, ce patrimoine  n’est pas fragile car il est inscrit partout dans la mémoire collective , il est certain qu’une décision déterminée, initiée par la France pour porter le flambeau de l’Europe des peuples,  verrait un troupeau de suiveurs aux aguets emboitant le pas, les récalcitrants intégristes néolibéraux ne seraient plus en capacité d’imposer leur dogme . Tout est toujours dans le rapport de forces, les politiques les plus arbitraires ne peuvent perdurer sans consentement volontaire, ce capitalisme financier qui n’a plus de tête et dont on voit enfin la queue  s’agite encore beaucoup mais le consentement des peuples est altéré. La 6ème république pourrait-elle faire balayer l’Europe devant sa porte ? il semblerait qu’elle y soit prête , y’a plus qu’à !

Bon voilà , on a à peu près tout dans la boîte à outils républicaine , des tenailles pour arracher les vieux clous sales, les tournevis  pour fixer les nouveaux cadres institutionnels, manque plus que nous les ouvriers pour aider à soulever la charpente de l’édifice .

On nous avait promis une république exemplaire, le PS nous y a fait rêver ,  mais ce fut tout de suite un cauchemar , Jean-Luc allez vous pouvoir nous la réaliser cette république des idées sans que jamais aucun de ses trois piliers porteurs ne s’effondre : LIBERTE d’être , d’être formé , informé. EGALITE  des droits et des devoirs pour tous. FRATERNITE  solidaire pour le bien commun et l’économie de la planète.

Chaud devant le FRONT !

PS:Je vous sais amateur de jazz,moi aussi,  nous pourrons au moins nous entendre sur ce programme commun interprété par G Mirabassi ci-dessus.

Bien sûr tous les autres composants relatifs à la fiscalité progressive , à la justice indépendante, l'assainissement des privilèges cumulés de  nos élus et de l'état , la liberté de la presse etc... et les projets concrets qui les soutendent, vous  les évoquerez sans doute ce soir, alors à tout à l'heure, j'ai la faiblesse de penser qu'un homme  qui aime le Jazz ne peut être complètement mauvais , à part Copé , mais lui il est mauvais partout quand il joue sa parttion!                                                 

 

 

  

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.